Nous assistons à un CRASH immobilier qui menace de détruire tout notre système bancaire

0
1780
la Chambre Syndicale Nationale des Promoteurs Immobiliers (CSNPI)

Dans la journée du mardi 04 septembre 2018, la Chambre Syndicale Nationale des Promoteurs Immobiliers (CSNPI) a organisé un atelier de réflexion sur les solutions urgentes et nécessaires pour une sortie de crise, au siège de l’UTICA à Tunis. La majorité des représentants du secteur et des autres parties concernées, menés par le président de la Chambre, Fahmi Chaâbane, ont exprimé leur pessimisme et leur exaspération quant aux mesures fiscales empêchant l’épanouissement du secteur. Ils estiment que l’Etat ne prend pas assez en considération l’ensemble des difficultés entravant le bon fonctionnement de la promotion immobilière en Tunisie. Un secteur dont la rentabilité à considérablement baissé au cours des dernières années. Le maintien d’un taux élevé de la TVA sur des constructions et immeubles qui constituent un échec sur le plan de la rentabilité et de la commercialisation serait absurde. La CSNPI recommande et propose de ne pas appliquer ce taux d’une manière rétroactive. Il concernera ainsi les nouveaux projets entamés depuis le début de l’année 2018. La mise en place de mécanismes semblables en termes de fiscalité est d’après Moez Joudi, expert et consultant en économie et en gouvernance, vitale pour la survie du secteur. Dans une déclaration à Entreprises Magazine, il a affirmé qu’un crash immobilier serait désastreux pour l’ensemble du secteur bancaire et, plus globalement, pour toute notre économie. L’Etat doit absolument se mettre du coté, des promoteurs immobiliers et renforcer les contrôles sur les activités informelles dans le cadre du secteur. Il s’agit d’un réel investissement dans un secteur, qui malgré les dérapages demeure très prometteur, économiquement et socialement.

Maher Ben Romdhane

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here