Tunisie : Le tourisme, fer de lance de la relance économique

0
974

La Commission du Tourisme, de la culture, des services et de l’artisanat, relevant de l’Assemblée de Représentants du Peuple (ARP), a tenu une audience pour examiner les recettes touristiques en présence du ministre du Tourisme, Mohamed Moez Belhassine .

Cette réunion a été présidée par Yassine Mami, président de la Commission, qui a souligné l’importance du secteur touristique dans la relance économique du pays, expliquant que la création d’une commission spécifique pour le tourisme met en évidence l’importance de ce secteur clé.

Les membres de la Commission ont également exprimé leur préoccupation quant à la couverture des dépenses de compensation pour le secteur à partir des recettes touristiques.

Ils ont plaidé en faveur d’une révision du cadre législatif réglementant cette activité ainsi que de la simplification des procédures d’investissement pour soutenir et promouvoir le secteur.

Le ministre a présenté plusieurs initiatives visant à diversifier l’offre touristique dans différentes régions du pays.

Parmi celles-ci, on trouve la « route du patrimoine mondial UNESCO », qui vise à mettre en valeur les sites tunisiens inscrits sur la liste du patrimoine de l’UNESCO, la « route cinématographique », qui cherche à promouvoir les régions ayant accueilli des tournages de films internationaux, et « la Route culinaire », qui a pour mais de mettre en avant le patrimoine culinaire national.

Il a également évoqué la création d’organismes de gestion de la destination (Destination Management Organization – DMO) pour améliorer la gestion de l’activité touristique et le développement du tourisme durable. La Destination Daher a été récemment reconnue comme la meilleure destination du tourisme vert dans le monde pour l’année 2022.

En réponse aux questions des députés, Belhassine a mentionné qu’un projet de code d’investissement pour le secteur touristique est en cours d’élaboration pour harmoniser le cadre juridique du tourisme national. Il a également souligné l’importance de l’évaluation de la contribution réelle du secteur touristique au PIB et de la mise en place d’un nouveau système de classification des établissements hôteliers d’ici la fin de 2023.

Il a rappelé que les recettes touristiques ont atteint 5,8 milliards de dinars à fin septembre 2023, représentant 10% du PIB et employant environ 400 000 personnes, malgré les défis structurels et conjoncturels. Le ministre a appelé au renforcement des ressources du Fonds de protection des zones touristiques et du Fonds de Développement de la Compétitivité du secteur touristique pour soutenir le secteur.

Le ministre a également mis en place un plan d’action visant à promouvoir les investissements touristiques et à améliorer la prestation de services administratifs dans diverses régions.

En ce qui concerne la qualité des services, Belhassine a informé que son ministère effectue régulièrement des contrôles dans les établissements touristiques, réalisant plus de 6 000 opérations de contrôle à fin septembre 2023.

S’agissant de l’endettement du secteur, un comité ministériel présidé par le ministère des Finances a été mis en place pour résoudre cette problématique, faciliter l’accès au financement pour les professionnels du secteur et encourager le secteur bancaire à soutenir le tourisme national.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here