ZLECAF : Avec 47 certificats d’origine délivrés, la Tunisie occupe la 2ème place

0
325

La Tunisie se positionne comme un acteur dynamique dans la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) grâce à la délivrance de certificats d’origine pour l’exportation de produits tunisiens vers plusieurs pays africains.

Jusqu’à présent, les Chambres Tunisiennes de commerce et d’industrie ont délivré 47 certificats d’origine pour exportateur de produits vers le Cameroun, la Tanzanie, la Côte d’Ivoire et la Guinée équatoriale.

Bochra Lajmi, directrice de la coopération commerciale et économique avec l’Afrique au ministère du Commerce a précisé à l’Agence TAP que les produits exportés comprennent principalement des câbles, du carbonate de calcium, de la chaux, des engrais chimiques et des machines semi-automatiques.

Bochra Lajmi souligne que la Tunisie occupe la deuxième place, après la Tanzanie, en termes de délivrance de certificats d’origine.

Par ailleurs, la responsable a fait savoir qu’une société tunisienne a contacté le ministère du Commerce pour obtenir les informations nécessaires afin d’exporter des dattes « Deglet Nour » vers l’île Maurice. Si cette opération lieu, ce sera la première exportation de dattes tunisiennes vers le marché africain.

La délivrance de ces certificats d’origine s’inscrit dans le cadre de l’initiative « Commerce guidé », lancée par le Secrétariat de l’Accord sur la ZLECAF en octobre 2022, auquel la Tunisie a adhéré avec sept autres pays africains. La Tunisie a accompli toutes les étapes nécessaires pour adhérer à l’Initiative du Commerce Guidé, notamment l’adoption de son offre tarifaire, la création d’un comité ad hoc regroupant différentes parties manifeste, la publication des documents douaniers et l’identification de l’autorité compétente pour la délivrance du Certificat d’Origine ZLECAF. Le certificat d’origine est considéré comme un élément clé pour la mise en œuvre effective de l’accord de la ZLECAF. Il permettra aux sociétés exportatrices de bénéficier de réductions des droits de douane qui seront supprimées à partir du 1er janvier 2026. Actuellement, les règles d’origine couvrent 87,7% des lignes tarifaires, à l’exception des textiles et vêtements, ainsi que des voitures automobiles, tracteurs, cycles et autres véhicules terrestres et leurs parties et accessoires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here