Yasmine Karoui :« Innovation, développement économique, régional et emploi.»

0
433
Yasmine Karoui, Experte Technique au sein du Projet IDEE

Entretien avec Yasmine Karoui, Experte Technique au sein du Projet IDEE.

Dans la série de nos artic­les avec notre partenaire GIZ et sous le projet IDEE, nous allons mettre la loupe sur le projet SME Business Training and Coa­ching Loop.

Pourquoi avez-vous fait un focus pour les SME en développant tout un programme dédié ? 

Le SME Loop est une approche déve­loppée par la GIZ, l’agence de la coopération technique allemande, pour soutenir les Très petites entreprises, elle a fait ses preuves dans plusieurs autres pays comme le Bénin et la Sierra Leone. Aujour­d’hui nous sommes dans le cadre du projet «Innovation, Dévelop­pement Régio­nal et Emploi-IDEE», mis en œuvre par la GIZ en partenariat avec le Ministère de l’industrie et des PMEs et ayant pour objectif d’améliorer la performance économique des entreprises industrielles et de services liés à l’industrie.

Le projet IDEE, financé par le Ministère Allemand de la Coopération Economique et du Développement (BMZ), a développé depuis son démarrage en 2015 plusieurs approches pour renforcer la compétitivité des PMEs.

Pour accompagner les TPEs ayant un effectif inférieur à 10, le projet a décidé de piloter l’approche SME loop en Tunisie tout en prenant en considération les spécificités du contexte du pays.

Pourriez-vous nous présenter les principales composantes de ce programme ?

Le SME Loop comprend sept phases représentées comme suit :

1. Évaluation et sélection ;

2. Première formation ;

3. Première phase de coaching ;

4. Seconde formation ;

5. Deuxième phase de coaching ; 

6. Cérémonie de remise des diplômes ;

7. Troisième phase de coaching. 

La mise en place d’un cycle SME Loop complet dure six mois (sans la phase préparatoire). Après la première phase de sélection des entreprises selon des critères bien définis, un diagnostic sera effectué par les experts afin de dres­ser le «bilan de santé» de chaque entreprise et proposer un plan de développement économique approprié aux besoins spécifiques de l’entreprise.

Des cycles de formation seront par la suite organisés conformément aux besoins des entreprises, les thématiques couvrent principalement les volets du Marketing et de la gestion des ventes, des finances et de la gestion comptable, de la gestion de la qualité, de la gestion des ressources humaines, de la gestion du changement, du leadership et de la gouvernance de l’entreprise en général.

Un coaching individuel sera réalisé après chaque cycle de formation pour aider le premier responsable de l’entreprise à mieux assimiler la formation et la pratiquer ainsi que pour l’appuyer afin de garantir la bonne mise en œuvre du plan de développement économique élaboré.

L’accompagnement prend fin avec la certification, une des phases clés de l’approche SME Business Loop qui montre que l’entreprise a suivi avec succès l’accompagnement et qu’elle dispose des compétences nécessaires pour mieux réussir ses affaires.

Par ailleurs, l’accès au financement est considéré comme un axe important durant cet accompagnement. Des ateliers de travail et de mise en relation entre les institutions financières et les entreprises sont prévus pour faciliter et accélérer le processus d’attributions des crédits aux entreprises.

Tout un travail de suivi et de monitoring est également prévu pour bien mesurer l’impact de ce programme d’appui.

D’après votre expérience, quels sont les principaux obstacles au développement des SME tunisiennes ?  

Plusieurs sont les obstacles au déve­loppement des TPEs Tuni­siennes, ils sont à la fois macro­économiques liés à une instabilité socio-politique et microéconomique liés principalement à un manque de compétences managériales des chefs d’entrepri­ses et à un déséquilibre financier au sein de l’entreprise aggravé par manque d’accès au financement.

L’exercice 2020 était une des années les plus difficiles pour la plupart des TPEs qui étaient fortement touchées par la propagation rapide de la pandémie COVID-19 en particulier par le confinement général qui a eu un impact dévastateur sur leurs activités.

Pourriez-vous présenter votre appui pour les SME à travers votre programme cible ? 

Il s’agit d’un appui technique qui vise essentiellement le renforcement des capacités de l’entreprise.

Cet accompagnement se fait par la mise à disposition d’experts formés et qualifiés selon l’approche SME Loop. Les experts accompagnent les entreprises avec le principe des 3 A (Apprentissage Appropriation Autonomie), c’est-à-dire que l’accompagnement se fait avec un transfert d’outil et de concept (dans une logique de faire faire) pour qu’à la fin de la mission l’entreprise soit autonome dans la gestion de son business.

Le principe est de fournir à l’entreprise un ensemble d’outils pour mener une réflexion stratégique autour de ses axes de développement, l’aider à évaluer sa situation actuelle, ses perspectives de déve­loppement, à établir une feuille de route, et sortir avec un plan d’action qui s’aligne parfaite­ment à ses besoins.  

Pouvez-vous partager vos objec­tifs à travers ce programme ?

Les TPEs occupent une place très importante dans le tissu économi­que tunisien non seulement en termes de nombre mais également en termes d’impact et de création de valeur ajoutée.

Améliorer leur compétitivité, assu­rer leur pérennité et préserver les emplois créés dans ce contexte instable sont les principaux objectifs qu’on cherche à atteindre à travers ce programme d’appui. 

Le projet IDEE œuvre pour renfor­cer la performance économique des entreprises en Tunisie pour contribuer à la réalisation de l’objectif 8 de développement durable (ODD 8 – « Promouvoir une croissance économique durable, inclusive et durable, un emploi productif et intégral et un travail décent pour tous ».

Avez-vous des régions cibles ainsi que des secteurs arrêtés pour ce programme ?

Le projet couvre tout le territoire tunisien, il est destiné aux entreprises industrielles et de services liés à l’industrie. Une priorité sera donnée pour les entreprises gérées par des femmes.

Que gagnerait une SME en sui­vant ce programme ?

En suivant ce programme, l’entreprise aura l’opportunité d’être accompagnée par des experts qualifiés et selon une approche confirmée. Elle aura accès à une évaluation personnalisée de ses besoins et de ses potentiels de développement, elle bénéficiera d’un système alternant formations, coachings et apprentissage avec d’autres entreprises. Bref, elle aura à sa dis­­position tous les moyens pour une montée en compétences afin de mieux développer son business.Par exemple, selon une étude d’impact réalisée en 2018 au bénin, les entreprises ayant déjà bouclées le SME Loop ont attesté une augmentation considérable de leurs chiffres d’affaires.

L’entreprise bénéficiaire est ravie d’avoir un expert durant cette phase d’accompagnement mais une fois l’expert finit sa mission, comment s’assurer de la durabilité de son passage ?

Pour la pérennisation de l’approche SME Loop, le projet a assuré la formation d’un pool d’experts publics formé par les cadres de l’APII qui pourront assurer après la fin du projet la mission d’accompagnement des entreprises selon cette approche. 

Un pool d’experts privés tunisiens a été également formé, les entre­prises peuvent les solliciter indé­pendamment du projet.

Une plateforme de E-learning avec un accès gratuit sera mise à disposition de l’APII, elle permettra aux entreprises d’accéder à plusieurs cours de formation.

La durabilité sera visualisée à tra­­­vers une amélioration de la situation de l’entreprise et des compétences managériales des chefs d’entrepri­ses. L’ancrage et l’appropriation de cette approche par les entreprises est aussi une forme de pérennisation.

Pour adhérer au programme SME loop : https://fiche-manifestation-interet-idee2.questionpro.com  

Par Selma BENKRAIEM

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here