Workshop Mashrou3i pour le lancement d’une plateforme huile d’olives à Béja

0
981
Workshop Mashrou3i à Béja

Plus de 40 personnes originaires de Béja, entre agriculteurs, exploitants d’huileries, représentants de banques et de structures d’appui ont participé au workshop organisé par Mashrou3i, à la Réserve familiale Ben Ismail, Toukeber, pour lancer le débat sur l’opportunité de création d’une « Plateforme de l’huile d’olive » dans le gouvernorat de Béja.

Cet évènement entre dans le cadre des activités du programme Mashrou3i d’accompagnement des agripreneurs de la région et qui a très vite montré la nécessité de rassembler les acteurs concernés autour de la  valorisation de la chaîne de valeur pour l’huile d’olives.

Pour rappel, le programme Mashrou3i est un partenariat public-privé entre le gouvernement tunisien, USAID, la Coopération italienne et HP Foundation, mis en œuvre dans les 14 régions intérieures du pays, par l’ONUDI, l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel. Il vise la promotion de l’entrepreneuriat et la création et le développement des entreprises auprès des jeunes.  

Haut perché sur les hauteurs de Toukaber, le domaine Ben Ismail était aujourd’hui à la fois l’hôte et la success story de la marque « Triomphe de Thuccabor » produite à partir de la variété unique au monde « Chétoui », et qui lui a valu ces dernières années de nombreux prix et distinctions à l’échelle nationale et internationale. Maher Ben Ismail, petit-fils du fondateur, a fait découvrir, à l’assistance, d’une main de maître à la fois l’histoire d’un domaine, la saveur et les qualités bienfaitrices d’une huile très recherchée aujourd’hui par les hôpitaux au Japon, au Canada, ou même aux Etats Unis.

« Rafler de hautes distinctions est une chose, pouvoir répondre à une demande internationale en huile de très haute qualité selon les normes internationales en est une autre », souligne M. Mehdi Klai, animateur du Cluster Huile d’olives au Nord ouest. Il rejoint M. Maher Ben Ismail sur la nécessité de « sortir ce créneau porteur en termes de capacité de production et de valeur ajoutée de sa situation moyenâgeuse, et de relever le défi de la valorisation. »

Malgré des avancées considérables en termes d’expériences et de recherches, la variété « Chetoui » spécifique à la région et tant recherchée dans le monde ne peut s’affirmer actuellement à l’exportation. Sa réussite passe par une réorganisation du secteur et une implication active de tous les acteurs et intervenants de la chaîne de valeur pour identifier les difficultés,  et prévoir les solutions adéquates.

Un premier pas a été franchi aujourd’hui sur l’objectif à atteindre dans ce sens avec un premier consensus qui se dégage d’emblée, par une adhésion massive de tous les acteurs présents au workshop de sensibilisation autour de la création d’une chaîne de valeur huile d’olives, à Béja.

« Toute réussite dans la valorisation du secteur passe par un consensus commun », souligne M. Abderrahmane Bettaher, qui a apporté l’exemple de bonne pratique du SMSA Téboursouk, exploitant de la première huile d’olive tunisienne qui obtient l’appellation d’origine contrôlée (AOC), en avril 2018.Pour Mashrou3i se dessinent avec la clôture de ce 1er workshop les prémices de la naissance d’un noyau dur qui contribuera sous la houlette des experts à travailler sur le projet de « Plateforme Huile d’olives ». Tous les représentants de ce noyau dur seront conviés à un deuxième workshop en mars pour travailler sur la mise en place de cette plate forme, impliquant la vision, les axes stratégiques, de même que le plan d’action.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here