Vers une santé résiliente et durable : La Tunisie poursuit son engagement post-TICAD8

0
386

La santé représente un pilier fondamental au sein de toute société, et en Tunisie, elle occupe une place centrale dans la construction d’une nation résiliente et durable, en accord avec la vision ambitieuse du pays, et de ses politiques nationales.

Dans ce contexte, le Ministère de la Santé, en collaboration avec l’Ambassade du Japon et le Programme des Nations Unies pour le Développement en Tunisie (PNUD) a organisé un espace de dialogue visant à évaluer les opportunités et les défis auxquelles la Tunisie est confrontée dans le renforcement de son système de santé dans le cadre du renforcement des systèmes de santé publique, et du partenariat avec le Japon et le continent africain. Cette conférence s’inscrit dans la continuité de la TICAD8, qui s’est ténue les 27 et 28 août 2022 à Tunis.

La Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD), est un forum international sur le thème du développement en Afrique. La première conférence s’est tenue en 1993 sous les auspices du Gouvernement du Japon, et a depuis lors été organisée en collaboration avec les Nations unies, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), la Commission de l’Union africaine (CUA) et la Banque mondiale.

Le renforcement des systèmes de santé publique en Afrique, et en particulier en Tunisie, a été l’une des priorités de la TICAD8, notamment dans le cadre du pilier « Réaliser une société résiliente et durable ». En particulier, au vu de l’ère post-pandémie de la COVID-19, le sommet a réaffirmé son engagement à collaborer avec les pays africains pour construire une société

résiliente et durable en Afrique, caractérisée par la sécurité humaine et la réalisation de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine et des Objectifs de Développement Durable. La pandémie de COVID-19 a en effet rappelé que la santé mondiale n’est pas seulement la base du développement social et économique, mais aussi une question de sécurité nationale dans le monde globalisé. Lors de diverses discussions sur le thème de la santé pour tous (ODD 3) qui se sont tenues à New York en septembre 2023, les Etats membres ont aussi souligné l’urgence de mettre en place des programmes et des politiques de santé fondés sur la science, l’équité et l’accès pour tous, afin d’atténuer les risques de pandémie, la crise climatique et d’autres défis mondiaux.

Pendant la conférence, l’Ambassadeur du Japon en Tunisie, S.E. M. OSUGA Takeshi, a souhaité que « les efforts du gouvernement tunisien, et surtout ceux du Ministère de la Santé, en collaboration avec tous les partenaires internationaux, conduiraient non seulement la Tunisie mais aussi tous les pays africains vers la réalisation de la sécurité humaine et d’une société qui ne laisse la santé de personne de côté ».

Madame Céline Moyroud, Représentante Résidente du PNUD en Tunisie, a mis en avant l’engagement du PNUD à continuer à travailler avec la Tunisie, le Japon et tous les partenaires pour mobiliser davantage d’actions et de partenariats autour de priorités communes pour la Tunisie et d’autres pays de la région. « Guidé par le double principe inscrit dans la TICAD8 de promotion de l’appropriation africaine et du partenariat international, le PNUD se réjouit de poursuivre le partenariat en faveur d’un secteur de la santé renforcé, capable de mieux répondre aux besoins de l’ensemble de la population tunisienne ».

Au nom de son S.E. M. Ali Mrabet, Ministre de la Santé, Dr. Abderrazak Bouzouita, Directeur Général du Ministère de la Santé, a souligné lors de la cérémonie que « la collaboration tripartite entre le Ministère de la Santé, le Japon et le PNUD offre une plateforme unique pour partager les meilleures pratiques, explorer des innovations, et développer des programmes qui auront un impact durable sur la santé de la population tunisienne. Investir dans la santé est un réel défi à relever et un challenge que nous ne pouvons le gagner qu’ensemble, secteur public, secteur privé, partenaires et agences onusiennes. Nos objectifs sont clairs : améliorer l’accès aux soins de santé de qualité, renforcer la capacité de nos systèmes de santé à faire face aux défis émergents, et promouvoir des solutions durables ».

L’évènement a réuni des acteurs à l’échelle nationale, régionale et internationale, et a porté sur l’accès équitable aux soins de santé, l’amélioration des systèmes nationaux de santé, les partenariats avec les partenaires techniques et financiers et le secteur privé, et la coopération triangulaire avec l’Afrique.

Projets de coopération Tunisie-Japon dans le domaine de la santé

(Liste non exhaustive)

1. Coopération à travers les organisations internationales

 

(1) UNICEF

Depuis le début du Covid-19 le Japon a été l’un des premiers partenaires à soutenir le plan national de réponse en Tunisie à travers les multiples interventions. En partenariat avec l’UNICEF, le premier don de 1,2 million de dollars US, signé en juin 2020, a soutenu surtout les préparatifs de la Tunisie pour la réception du vaccin Covid-19. Le 2ème don d’un peu plus de 1 million de dollars US, a permis l’achat et l’installation des équipements de la chaîne du froid, c’est à dire les réfrigérateurs, les congélateurs pharmaceutiques, les dispositifs de surveillance de température à distance et les véhicules (4×4). Ces équipements étaient essentiels pour s’assurer que les vaccins parviennent à chaque individu aux centres de vaccination. Le 3ème don d’environ 660 mille dollars signé en septembre 2022 vise à soutenir l’extension du système EVAX aux autres vaccins, y compris les vaccins de routine pour les enfants.

 

(2) OMS

En partenariat avec l’OMS, l’installation des deux générateurs d’oxygène aux hôpitaux de Kélibia et de Moularés est en phase finale. De plus, afin d’aider les personnes les plus vulnérables touchées par le Covid-19, le Japon a collaboré avec l’OMS pour la santé mentale et les personnes âgées.

 

(3) UNFPA

Dans le cadre de la santé reproductive et la prévention des violences basées sur le genre, le Japon collaboré avec l’UNFPA pour mettre à disposition des unités médico-légales à l’hôpital Charles Nicole, ainsi que pour la rénovation des centres d’accueil destiné aux femmes victimes de violences.

 

(4) PNUD

A travers le don japonais, le PNUD, un des co-organisateurs de la TICAD, a contribué à l’organisation des évènements de la TICAD8 en aout 2023, y compris sur le volet des mesures et précautions sanitaires contre le Covid-19. De plus, cette année, le PNUD a assuré l’achat, l’installation, et le fonctionnement d’un scanner cardiaque, ainsi que la formation y relative, pour le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) à Médenine.

 

 

 

2. Coopération bilatérale

 

Depuis 2020, deux dons consécutifs d’un montant total de 800 millions de yen japonais, soit environ 16.6 millions de dinars tunisiens, a servi à l’achat de 41 échographes portables, de 73 couveuses pour les nouveau-nés, étanche contre les virus, ont été installés au service des hôpitaux publiques en Tunisie. En guise du 2ème don, le processus d’acquisition des équipements de technologie japonaise, à savoir des colonnes d’endoscopie digestive, des naso-fibroscopes et des « Inoue ballons », cathéters à ballonnet conçu pour la cardiologie interventionnelle, est en phase finale.

 

La JICA a fait un don d’un système de séquençage de génome à l’hôpital Charles Nicolle, dans le cadre de renforcement des capacités de détection et d’analyse dans la lutte contre le Covid-19. Ce système contribuerait également à la lutte contre les éventuels épidémies ou pandémies dans le futur, et au traitement des maladies héréditaires.

 

3. Coopération Triangulaire

 

En matière d’échange, de partage d’expertise et du savoir-faire, la JICA a commencé, depuis le mois de mars 2023, une formation pour l’amélioration de la gestion des hôpitaux publiques, en mettant à profit la méthode KAIZEN. Cette formation vise à assister les participants à la mise en place des plans d’action pour l’amélioration continue de la qualité et de la productivité dans les lieux de travail. Plus de 40 professionnels de la santé publique à Tunis, Ariana et Monastir ont déjà bénéficié cette formation et les structures publiques concernées ont entamé une phase pilote pour l’implémentation des plans d’action élaborés.

 

En matière de gestion des équipements médicaux, et dans le cadre de coopération triangulaire, un programme de formation à l’attention de pays africains francophones a été organisé en juin 2023 par la JICA en partenariat avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, l’Institut Supérieur des Technologies Médicales de Tunis (ISTMT), l’Université Tunis el Manar (UTM) et la Cité des Sciences de Tunis (CST) dans le but de concrétiser l’esprit de la TICAD8, en organisant des formations à l’attention des techniciens et ingénieurs médicaux africains. En effet, la première session en juin 2023 a réuni 20 participants venant de 10 pays africains ; Benin, Cameroun, Cote d’Ivoire, Djibouti, Gabon, Guinée, Mauritanie, RDC, Sénégal et Togo. Cette première session a contribué à renforcer les connaissances et compétences pratiques des formateurs de haut niveau scientifique dans la maintenance et le contrôle de qualité des équipements médicaux.

 

En matière de cardiologie interventionnelle, au moment de la TICAD8, une association japonaise, AFRECO (Association of African Economy and Development), a organisé, avec le financement de la JICA, un atelier sur le Ballon Inoue, avec Prof Habib Gamra de l’Hôpital Universitaire Fattouma Bourguiba à

Monastir, en invitant Dr. INOUE Kanji, inventeur de cette technique et des médecins africains. Actuellement, un nouveau programme de formation triangulaire est en phase de planification au milieu de l’année prochaine et la création d’un centre d’excellence de cardiologie interventionnelle Tuniso-Japonais-Africain est en discussion.

 

4. Coopération par le secteur privé japonais

 

En matière de partenariat avec le secteur privé, « Nippomed » une joint-venture tuniso-japonaise, a procédé à l’inauguration en septembre 2023 d’une unité de fabrication des kits de test de grossesse et des maladies infectieuses populaires après un accord de partenariat scellé au moment de la TICAD8, avec l’appui de la Chambre et d’Industrie Tuniso-Japonaise. Cette nouvelle société « Nippomed » se veut comme un leader innovant dans le domaine de recherche et de développement médical pour la Tunisie et aussi pour l’Afrique. Un autre exemple ; une entreprise japonaise « QUNIE » a effectué des tests de performance pour le système de diagnostic par l’intelligence artificielle sur la tuberculose. Les résultats montrent 83% de précision, un niveau suffisant comme premier dépistage des patients. Cette société souhaite travailler avec le Ministère de Santé pour mettre à l’épreuve ce système dans des établissements de santé de base et dans les zones éloignées. Le véhicule réfrigéré de Toyota Land Cruiser 78, certifié par l’OMS comme véhicule de transport de vaccins à la température appropriée, a été offert comme un don, au Ministère de la Sante en août 2022 à l’occasion de la TICAD8.

 

5. Coopération par la société civile

 

Grâce à l’appui du Rotary Club d’El Menzah, une équipe de médecins japonais effectue une visite annuelle en Tunisie depuis plus de 20 ans pour donner un soin dans le domaine du Maxillo-facial en tant que bénévole. En outre, au cours de ces dernières années, l’Ambassade du Japon a fourni plusieurs dons aux micro-projets locaux (APL) au profit des associations locales à Tunis, à Sfax et à Zarzis pour l’acquisition des équipements de mammographie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here