UTICA : SOS, bouchers en détresse…

0
1556
UTICA

La chambre syndicale nationale des bouchers, affiliée à la fédération nationale des métiers a tenu une conférence de presse le jeudi 20 décembre 2018 au siège de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA). Etaient présents à la conférence de presse M. Ahmed Amiri président de la chambre syndicale nationale des bouchers, M. Bechir Zaouia, président de la fédération nationale des métiers et plusieurs représentants des chambres syndicales régionales des bouchers.
 
Cette conférence de presse, ont déclaré les professionnels, est un appel de détresse des bouchers à cause de nombreux problèmes, qui ont conduit nombre d’entre eux à la faillite, à la fermeture de magasins et qui menace la survie du secteur à cause de la contrebande, du marché parallèle, des lobbys qui interviennent à tous les niveau de la chaîne viande.
 
Les représentants des professionnels ont mis l’accent, lors de cette conférence de presse sur les difficultés et les problèmes qu’affronte la profession et sur la gravité de situation dans la filière viande. Ils ont mis l’accent également sur l’augmentation vertigineuse des prix de la viande rouge et expliqué les causes et les raison de cette envolée des prix due principalement à la contrebande, et à la main mise de lobby mafieux sur les circuits de production et de distribution et la non réaction des autorités de tutelle aux appels et propositions des professionnels pour lutter contre les causes qui ont engendré cette situation critique.
 
En plus des exportations réalisées sans consultation des professionnels, les problèmes qu’affrontent les professionnels durent depuis plusieurs années et malgré les correspondances, les propositions et les cris d’alarme de la chambre syndicale, il n’y a pas de réponse ni de réaction de la part des autorités ce qui s’est traduit par une aggravation de la situation. Le cheptel est en train de disparaître à cause de l’exportation massive en contrebande et de l’abattage illégal.
 
Les grands perdants dans cette situation critique sont les professionnels et le consommateur ont souligné les représentants de la chambre syndicale nationale des bouchers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here