Université Européenne de Tunis : Mérite Jugurtha

0
2631

Dans le cadre du « Mérite Jugurtha » pour l’année 2018 organisé par l’Université Européenne de Tunis, en partenariat avec le Cercle Diplomatique et l’Institut d’Etudes Politiques de Tunis, un déjeuner-débat a été organisé à cette occasion hier à Tunis et auquel étaient conviés plusieurs personnalités internationales, notamment MM. Dominique de Villepin, ancien Premier Ministre de la République Française, Edem Kodjo, ancien Premier Ministre de la République du Togo, Taïeb Baccouche, Secrétaire Général de l’Union du Maghreb Arabe, Dr Daniel Arnaud, CEO Europe de la Fondation Villepin international et M. Abdearraouf Tebourbi, Président de l’Université Européenne de Tunis et Président du « Mérite Jugurtha ». Etaient présents, également, à ce débat très riche et très passionnant touchant toutes les questions et les problématiques de l’heure, une pléiade de journalistes tunisiens.

Une question a été posée par Entreprises Magazine sur le nouveau rôle de l’UE en méditerranée et en Afrique, M. de Villepin a noté  » Il faut établir un ordre de priorités: est ce que la priorité, aujourd’hui, est dans la gouvernance de la zone EURO ou dans la question migratoire ou de réinventer une relation entre l’Europe, le Maghreb et l’Afrique qui offre à court terme des solutions et en même temps à long terme un cadre à l’instar de ce que les chinois ont inventé avec la nouvelle route de la soie.

Toutefois, l’Afrique a besoin d’un système de développement autonome, elle a besoin de fonds souverains et de gros fonds d’investissement qui puissent faire en sorte que les richesses de l’Afrique ne soient pas dilapider aux services d’autres parties. Ajoutant que « Nous avons besoin d’un grand projet entre l’Afrique, l’Europe et le Maghreb qui puisse permettre de structurer et d’organiser un effort à un niveau supérieur à celui qu’on observe aujourd’hui et qui puisse mobiliser toutes nos énergies.

L’élément positif nouveau qu’on observe actuellement et qui n’est pas suffisamment intégré par les pays européens c’est le courant de l’activité sud-sud qui offre pour les économies du Maghreb un champ de développement absolument formidable et en même temps c’est un atout pour l’Europe si elle peut se servir des grands Etats de l’Afrique du Nord qui seraient des plateformes de développement et des bases vers les grands pays d’Afrique.

Par ailleurs, concernant le rôle du secteur de l’enseignement supérieur privé dans le développement de la coopération Europe-Tunisie-Afrique, MM. Edem Kodjo et Abderraouf Tebourbi ont souligné que la Tunisie peut jouer un rôle de pont central à ce niveau eu égard aux grandes compétences de la Tunisie dans le domaine académique et de formation notant le rôle important des centaines d’étudiants qui ont poursuivi leurs études en Tunisie puis qui sont partis en Europe ou occuper des postes importants dans leurs pays respectifs et qui sont devenus les meilleurs ambassadeurs de la Tunisie.

Il est à noter, par ailleurs, qu’une conférence « Entretiens Croisés s’est tenue au Campus de l’Université Européenne de Tunis à l’occasion de la cérémonie du « Mérite Jugurtha ». Le Mérite Jugurtha est destiné à distinguer des personnalités ayant œuvré au renforcement de la construction maghrébine et des regroupements régionaux dans le monde arabe, en Europe et dans le reste du monde.
No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here