Une première mondiale: La Tunisie publie une Norme Technique spécifique à l’huile de pépins de figue de Barbarie

0
572

Aujourd’hui l’huile de pépins de figue de Barbarie bio est devenue le fer de lance indiscutable de la nouvelle cosmétique tunisienne. En vue de positionner la Tunisie comme pays leader dans ce domaine, l’INNORPI avec l’appui du Ministère de l’Agriculture et du projet PAMPAT (ONUDI/SECO) vient de publier la norme tunisienne relative à l’huile de pépins de figue de barbarie. La Tunisie est devenue ainsi le premier et seul pays au monde à standardiser les caractéristiques de cette précieuse huile. Cette nouvelle norme encouragera davantage les exportations tunisiennes de la filière cactus, qui continuent à enregistrer une nette tendance à l’hausse malgré la crise économique mondiale. 

Pratiquement méconnue il y a quelques années, aujourd’hui l’huile de pépins de figue de Barbarie bio est devenue le fer de lance indiscutable de la nouvelle cosmétique tunisienne. Ce produit anti-âge précieux est exporté par la Tunisie sur les 5 continents et se commercialise à des centaines de dinars le litre.

En vue de positionner la Tunisie comme pays leader de la production de l’huile de pépins de figue de barbarie et afin de garantir une qualité standardisée optimale de ce produit cosmétique très prisé, l’Institut National de la Normalisation et de la Propriété Industrielle (INNORPI) vient de publier la norme tunisienne relative à l’huile de pépins de figue de barbarie sous le code NT :118.152 (2021).

La Tunisie est devenue ainsi le premier et seul pays au monde à standardiser les caractéristiques de cette huile précieuse, ce qui traduit toute l’importance accordée à ce  secteur stratégique.

Les travaux pour la préparation de la norme ont démarré il y a 2,5 années grâce à une collaboration publique-privée qui a vu la participation de plusieurs intervenants tels que l’INNORPI, le Ministère de l’Agriculture (Direction Générale de l’Agriculture Biologique, Direction Générale de la Production Agricole), le Centre Technique de l’Agroalimentaire, les principaux laboratoires et l’Association Nationale du Développement du Cactus (ANADEC) qui regroupe depuis 2018 les entreprises de la filière et qui était derrière la requête de préparation de la norme. La démarche de l’élaboration de la norme a été appuyée par le «Projet d’accès aux marchés des produits agroalimentaires et de terroir» (PAMPAT), qui est mis en œuvre par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) avec un financement du SECO suisse.

La norme fixe les spécifications techniques ainsi que les critères de qualité et de composition de  l’huile de pépins de figue de barbarie tunisienne. Cette référence officielle détermine les valeurs limites pour chaque paramètre physico-chimique et permet ainsi aux opérateurs tunisiens d’assurer la  qualité requise et de garantir ainsi  la conformité du produit. 

Cette nouvelle norme contribuera certainement au développement des exportations du secteur. Selon une enquête menée par le projet PAMPAT, les ventes internationales représentent environ la moitié du chiffre d’affaires des entreprises de transformation du cactus en Tunisie et celles-ci ont enregistré  une nette tendance à l’hausse même pendant l’année 2020 marquée par la crise économique mondiale. 

En effet, le secteur continue à avoir le vent en poupe. Le nombre d’entreprises de transformation de cactus est passé de 5 en 2014 à 42 en 2020, tandis que le nombre de sociétés exportatrices dépassent déjà la vingtaine. 

Le grand succès du produit phare de la filière, l’huile de pépins de figue de barbarie, est dû à ses nombreux bienfaits dermatologiques. Cet élixir de beauté est riche en Omega 6 et en Vitamine E. D’ailleurs, des études cliniques réalisées en 2020 par le projet PAMPAT ont confirmé que l’huile de pépins de figue de barbarie tunisienne certifiée biologique est un  véritable élixir de beauté et a des effets anti-tâches, anti-cernes, anti-rides et raffermissants.

Les études cliniques se sont déroulées sur une période de 28 jours dans un laboratoire internationale de renommée et ont concerné une population de femmes âgées entre 45 et 65 ans, qui ont appliqué le protocole d’utilisation pour déterminer l’efficacité de l’huile tunisienne. 97% des volontaires ayant suivi le protocole d’application de l’huile lors de l’étude clinique ont confirmé  leur satisfaction par rapport aux caractéristiques et à l’efficacité du produit  et ont exprimé leur intention de  poursuivre son utilisation.

Les études cliniques ainsi que  la norme tunisienne relative à l’huile de pépins de figue de barbarie, permettront aux opérateurs tunisiens de mieux saisir les opportunités qui se présentent dans les pays étrangers. Selon une étude de marché réalisée récemment par le projet suisse SIPPO avec la collaboration de l’APIA et le projet PAMPAT l’huile tunisienne pourrait facilement se positionner sur les marchés de la Suède, l’Autriche, l’Italie, l’Allemagne et la France. Autant de signaux qui laissent présager un futur radieux au produit fer de lance de la nouvelle cosmétique tunisienne et qui confirment que le potentiel de ce secteur naissant est loin d’être encore exploité. 

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here