Un an après la TICAD 8, quel bilan pour la Tunisie ?

0
653

Shuhei Ueno, ancien Représentant Résident de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) en Tunisie a fait le point sur les différents projets, un an après la tenue de la 8ème Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD 8) en Tunisie les 27 et 28 août 2022.

Lors d’une conférence de presse visant à dresser le bilan de la TICAD 8 en Afrique et en Tunisie, Shuhei Ueno a souligné que La TICAD 8 a marqué le début d’une coopération renforcée entre le Japon et la Tunisie en faveur de l’Afrique.

Il a fait savoir que la Tunisie avait bénéficié d’un prêt de 233 millions de dinars en juillet 2023, destiné à la protection sociale.

De plus, depuis janvier 2023, un accord de coopération technique est en vigueur pour la mise en œuvre de cinq projets dans les domaines de l’eau, de l’industrie, des ponts, de l’électricité et du transport. Parmi ces projets, le projet de technologie de prévention des fuites devrait débuter en 2024 à Sfax.

Par ailleurs, deux formations ont été lancées en 2023, l’une portant sur la gestion des déchets et l’autre sur les équipements médicaux, bénéficiant à plus de dix pays africains.

En ce qui concerne la coopération triangulaire, la Tunisie a initié une formation « KAIZEN » pour la Libye, une méthode japonaise visant à améliorer la productivité.

Dans le domaine de l’économie bleue, 12 personnes ont participé à une formation au Japon, et deux navires de surveillance japonais sont en route vers la Tunisie pour contribuer à la lutte contre la pêche illicite.

Par ailleurs, l’autoroute du Sud, qui fait partie du corridor économique africain, a été achevée en janvier 2023, tandis que le projet de contrôle des inondations de Tunis a été terminé en décembre 2022.

Shuhei Ueno a également mentionné que le prêt d’appui budgétaire et l’étude pour le barrage de Sidi Salem sont actuellement en préparation, et un accord de don a été signé en septembre 2023 pour l’étude d’une station d’épuration des eaux usées à Gabès.

Il a conclu en affirmant que la JICA continuerait à soutenir le développement de la Tunisie et à renforcer les liens entre le Japon et la Tunisie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here