ULT : conférence de Laurent Alexandre

0
276
conférence Laurent Alexandre

Le Mercredi 24/02, une conférence en ligne a eu lieu à l’université ULT. L’invité de cette conférence était Dr Laurent Alexandre spécialiste de l’intelligence artificielle et la rencontre fut modérée par Kaïs MABROUK, DGA du groupe Bouebdelli. Le débat était centré sur l’innovation technologique, l’intelligence artificielle et la relance économique de la Tunisie. Il en ressort que la mise en œuvre d’une politique articulée autour de la valorisation de la science est un volet majeur dans le développement et le rattrapage technologique de la Tunisie..

Le sujet de cette conférence repose sur le lien entre l’intelligence artificielle et la réconciliation de la Tunisie avec le développement technologique. Alors que la Tunisie était sept fois plus riche que la chine en 1980, cette dernière s’avère désormais en phase de puissance technologique et industrielle énorme.

 Selon Laurent Alexandre, il s’agit d’un triste message car la Tunisie, le Maghreb en général a raté quarante ans de technologie. A cet égard, l’Afrique du Nord a manqué à se développer et cela est dû à la négligence de la technologie et notamment le fait d’investir dans la science et la recherche.

Ceci reflète tout un système défaillant qui dévalorise et met en dernier lieu la technologie, en l’occurrence, l’encouragement des savants, le financement des recherches et des universités, ainsi que trouver un moyen pour garder les meilleurs ingénieurs et scientifiques, ce qui peut engendrer une accélération forte de croissance économique  et qui sera perceptible trente ans plus tard. Le plus simple pour en comprendre le principe est la vision de Laurent Alexandre <<les investissements dans la recherche sont le point central du développement>>. 

Pour revenir aux références exposées par Laurent Alexandre, nous notons l’effort de la Chine qui a énormément investi dans la science et qui aujourd’hui en récolte le fruit en étant le co-leader mondial en termes de technologie avec les Etats-Unis d’Amérique. Nous nous  interrogeons en outre, si nous envisageons la possibilité de renouer avec la technologie, quelles seraient les premières étapes ou décisions à prendre? Ainsi, dans d’autres pays comme l’Angleterre et l’Amérique, la prise de conscience relative à la promotion de la technologie a été adoptée par des politiciens qui se sont mobilisés pour valoriser la science et l’intelligence artificielle. 

Selon Laurent Alexandre << Un moment de réveil nationaliste se fait par la science et la technologie et non pas par la guerre>>. De ce fait, le chemin possible pour la Tunisie pour faire partie des gagnants du future et pour rétablir la puissance Carthaginoise, ou d’autre terme renaître une Carthage valley, il faut créer les lobbies du futur notamment des groupes sociaux pour défendre et encourager la science et pousser la Tunisie à s’intéresser à la technologie. En outre, la Tunisie et l’Afrique du Nord  en général ont besoin de mettre à jour cette vision envers le développement technologique et de sortir de ce cercle vicieux qui ne cesse d’être la cause majeur de son sous-développement, pendant que l’Asie excelle dans plusieurs domaines comme l’électronique et la génétique, la Tunisie et le Maroc ont choisi une stratégie de facilité qui est la sous-traitance pour l’Europe, alors que ces derniers devraient avoir l’autonomie technologique et se détacher des autres pays ayant une croissance économique très avancée pour pouvoir monter en gamme.

Pour finir, la science et le développement technologique plus précisément l’IA jouent un rôle important et fondamental dans la relance économique de la Tunisie. Ceci ne menace point l’existence du capital humain ni la suppression des emplois de service ou  non qualifiés.

Lien de la conférence en ligne :

https://www.facebook.com/ULTtunis/videos/1378103379249161

Rating: 4.5/5. From 1 vote.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here