Tunisie – ZLECAF : Deux entreprises obtiennent des certificats d’origine pour exporter vers le marché camerounais

0
1394

Deux entreprises tunisiennes opérant dans les secteurs de la chimie et des industries alimentaires ont récemment obtenu les premiers certificats d’origine de l’accord de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) pour exporter vers le Cameroun, qui est le troisième plus grand marché importateur des produits tunisiens en Afrique subsaharienne.

Le ministère du Commerce et du développement des exportations a annoncé la nouvelle, à la suite d’une réunion qui s’est tenue au siège de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Tunis (CCIT).

Ces certificats d’origine jouent un rôle clé dans la mise en œuvre effective de l’accord, car ils permettent aux entreprises de bénéficier de réductions des droits de douane qui seront progressivement supprimés d’ici deux ans.

Dans un premier temps, ces certificats sont délivrés par la CCIT, puis ils seront généralisés aux autres chambres de commerce et d’industrie (CCI).

Ils servent à prouver l’origine des marchandises afin de répondre aux exigences douanières et commerciales, certifiant ainsi qu’elles proviennent de Tunisie.

Cette mesure permettra aux acteurs économiques de profiter des avantages liés à la suppression progressive des droits de douane et des taxes similaires, sur la base de la réciprocité.

La délivrance de ces certificats contribuera au développement des échanges commerciaux avec le marché africain et renforcera la présence des produits et services tunisiens sur ces marchés prometteurs, ont souligné les participants à la réunion cités par le ministère du Commerce.

Dans ce contexte, les acteurs économiques sont invités à tirer profit des accords conclus avec les pays africains, d’autant plus que le certificat d’origine sera généralisé et numérisé pour faciliter l’accès des entreprises tunisiennes de divers secteurs aux marchés africains.

Il convient de rappeler que la Tunisie fait partie des huit premiers pays africains, notamment l’Égypte, le Ghana, le Cameroun, le Rwanda, le Kenya, la Tanzanie et l’île Maurice, qui se préparent à lancer la ZLECAF. Cette initiative, soutenue par l’Union africaine (UA), vise à renforcer la coopération entre les pays africains, conformément à l’Agenda 2063 de l’UA, et à consolider les relations commerciales entre les 55 États membres de l’Union. Le marché compte plus de 300 millions de consommateurs et réalise des échanges d’une valeur de 3 400 milliards de dollars chaque année.

Cet accord a pour objectif de lever les barrières douanières qui entravent la libre circulation des marchandises et des services entre les pays africains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here