Tunisie – Transition écologique : Les PME au cœur des enjeux économiques

0
308

Le rapport récemment dévoilé par l’Institut Tunisien de la Compétitivité et des Études Quantitatives (ITCEQ) expose les retombées majeures du changement climatique sur l’économie tunisienne.

Cette étude met en lumière la vulnérabilité particulière de la Tunisie face aux risques croissants associés au changement climatique, faisant ainsi de l’adaptation une nécessité pressante pour assurer la résilience de son économie.

Basée sur le modèle GEMMES (General Monetary and Multisectoral Macrodynamics for the Ecologicial Shift), développé conjointement avec l’Agence française de développement (AFD), cette étude met en évidence les risques économiques et financiers significatifs associés à l’inaction face à cette problématique.

Lors d’une récente conférence-débat organisée par l’ITCEQ, Samir Abdelhafidh, secrétaire d’État auprès de la ministre de l’Économie et de la Planification, chargé des petites et moyennes entreprises (PME), a souligné l’urgence d’investissements substantiels pour mettre en place des politiques d’adaptation sectorielles efficaces.

Il a également plaidé en faveur d’une stratégie d’adaptation intégrée englobant tous les secteurs économiques, mettant en avant l’importance de l’innovation, de la recherche et du développement. L’objectif est de promouvoir une croissance durable à moyen et long terme afin d’assurer la pérennité du développement de la Tunisie.

Face aux conclusions de l’étude, Abdelhafidh a préconisé une diversification des sources de financement, qu’elles proviennent du secteur public, privé ou extérieur, afin de répondre aux besoins en investissement liés à l’adaptation au changement climatique.

Il a également alerté sur les répercussions économiques potentielles du changement climatique en Tunisie, un pays fortement tributaire des importations agroalimentaires, mettant en évidence les risques pour les équilibres internes et externes du pays en l’absence de mesures énergiques d’atténuation et d’adaptation. En réponse, le gouvernement tunisien a élevé la question écologique au rang de priorité nationale dans le cadre du plan de développement 2023/2025.

Dans ce contexte, une attention particulière est portée aux petites et moyennes entreprises (PME) qui jouent un rôle crucial dans les transformations induites par le changement climatique. Une stratégie nationale pour les PME est en cours d’élaboration, avec la participation active de toutes les parties prenantes, dans le cadre de la vision du pays en matière de développement durable. Cette stratégie vise à accompagner les PME dans les défis de la transition écologique et à leur permettre de saisir les opportunités qui en découlent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here