Tunisie – Prêt syndiqué : 16 banques mobilisées pour financer le budget de l’Etat

0
400
ARP-promoteurs de projets publics

L’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) vient d’approuver le projet de loi n° 2024/053.

Ce projet concerne un accord de financement signé le 16 mai 2024 entre l’État tunisien et un groupe de banques locales, destiné à financer le budget de l’État.

La loi a été adoptée avec 85 voix pour, 5 voix contre et 18 abstentions.

Ce prêt syndiqué, d’un montant total d’environ 570 millions de dinars a été conclu entre le ministère des Finances et 16 banques locales.

Les institutions participantes incluent :

  1. Al Baraka Bank,
  2. Amen Bank,
  3. Arab Tunisian Bank (ATB),
  4. Attijari Bank,
  5. Bank ABC,
  6. Banque Internationale Arabe de Tunisie (BIAT),
  7. Banque Nationale Agricole (BNA),
  8. Banque de Tunisie et des Emirats (BTE)
  9. Banque Tuniso-Koweïtienne (BTK),
  10. Banque Zitouna,
  11. BH Bank,
  12. North Africa International Bank
  13. Société Tunisienne de Banque (STB),
  14. Tunis International Bank,
  15. Union Bancaire pour le Commerce et l’Industrie (UBCI),
  16. Wifak International Bank.

La ministre des Finances, Sihem Nemsia, a précisé que ce financement vise à diversifier les sources de financement du budget de l’État en utilisant les dépôts en devises des non-résidents dans les banques locales. Ce prêt contribuera à maintenir la stabilité des réserves en devises et à réduire la pression sur le marché financier intérieur.

La ministre a également souligné l’importance de ce financement pour maintenir les équilibres de liquidité en juillet 2024.

Elle a affirmé que « la Tunisie a réussi à honorer tous ses engagements relatifs au premier semestre 2024 concernant le service de la dette publique, totalisant 11,6 milliards de dinars ».

À la fin juin 2024, la Tunisie avait remboursé 54 % de sa dette extérieure, soit 6,6 milliards de dinars sur un total de 12,3 milliards de dinars. Parmi les remboursements significatifs effectués au cours du premier semestre 2024, on compte un eurobond de 850 millions d’euros en février 2024, ainsi que des tranches de prêts contractés auprès du FMI (305 millions de dollars), de la Banque africaine d’import-export « Afreximbank » (35 millions de dollars), d’un crédit saoudien (50 millions de dollars) et du Fonds Monétaire Arabe (35 millions de dollars).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here