Tunisie : Le déficit budgétaire en hausse de 12% à fin novembre 2022

0
897

Le ministère des Finances a publié son rapport sur les résultats provisoires de l’exécution du budget de l’État pour les 11 premiers mois de l’année 2022.

Ce document révèle que le déficit budgétaire s’est creusé de 12 % pour atteindre près de 5,9 milliards de dinars à la fin novembre.

L’augmentation du déficit est attribuée à l’augmentation des charges budgétaires de 19 % pour dépasser les 40,3 milliards de dinars.

Cette hausse est principalement due à l’augmentation des dépenses d’intervention de 73 %, passant de 6,9 ​​milliards de dinars en novembre 2021 à près de 12 milliards de dinars en novembre 2022.

Les dépenses de rémunération ont également augmenté de 5 % pour atteindre 19,3 milliards de dinars, tandis que les charges de financement ont diminué de 16,5% à 4 milliards de dinars.

Malgré ces coûts supplémentaires, les ressources budgétaires ont augmenté de 23,3% pour atteindre 35,4 milliards de dinars.

Les recettes fiscales ont augmenté de 17% pour atteindre 31,6 milliards de dinars, tandis que les recettes non fiscales ont augmenté de 75% pour atteindre 2,8 milliards de dinars.

Les charges de Trésorerie, qui se sont élevées à 13,2 milliards de dinars, seront principalement utilisées pour le remboursement du principal de la dette (7,9 milliards de dinars) et pour le financement du déficit (4,9 milliards de dinars).

Le rapport montre également que l’encours de la dette publique a augmenté de 8,7% pour atteindre près de 112 milliards de dinars à la fin novembre 2022, comparé à près de 103 milliards de dinars une année plus tôt.

Le service de la dette publique s’est élevé à 12 milliards de dinars, avec une dette intérieure représentant 58% du montant global (soit 7 milliards de dinars) et une dette extérieure représentant 42% (près de 5 milliards de dinars).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here