Tunisie – Japon : Le GCT en avant-plan de la révolution de l’eau à Gabès-Sud

0
1100

La Tunisie, représentée par le ministère de l’Environnement, et le Japon ont scellé un protocole d’accord crucial en matière de financement d’un projet de gestion de l’eau.

En vertu de cet accord, la partie japonaise s’engage à financer les procédures nécessaires pour la réalisation du projet et à débloquer les fonds requis pour son démarrage, prévu en 2025.

Le projet concerne l’installation d’une station de traitement de l’eau par osmose inverse d’une capacité impressionnante de 6000 mètres cubes.

Cette nouvelle infrastructure stratégique sera intégrée à la station d’épuration de Gabès-Sud et servira à alimenter le Groupe Chimique Tunisien (GCT).

L’exploitation complète de cette station de traitement est programmée pour 2027.

Cette initiative vise à atténuer les conséquences de la rareté croissante des ressources en eau tout en valorisant les eaux non conventionnelles et en rationalisant l’utilisation de cette ressource précieuse.

Le processus d’osmose inverse, au cœur de cette installation, est une technique de filtration largement utilisée dans le traitement et le dessalement de l’eau. Elle repose sur l’utilisation de filtres extrêmement fins qui captent toutes les molécules en suspension dans l’eau, à l’exception des molécules d’eau, aboutissant ainsi à la production d’une eau d’une pureté exceptionnelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here