Tunisie : Hausse des exportations de 7,9% et baisse des importations de 4,4% en 2023

0
972
L’Institut National de la Statistique Tunisie

L’Institut National de la Statistique (INS) vient de publier sa note mensuelle « Commerce Extérieur aux prix courants », à décembre 2023.

Hausse des exportations de 7,9% en 2023

Les résultats des échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur aux prix courants durant l’année 2023 montrent que les exportations ont augmenté de 7,9% contre +23,4% durant l’année 2022.

Elles ont atteint le niveau de 62077,3 MD contre 57557,5 MD durant l’année 2022.

Les exportations du secteur des industries agro-alimentaires ont augmenté de 17,8%, celles des textiles, habillement et cuirs de 6,9% et celles des industries mécaniques et électriques de 15,9%. En revanche les exportations du secteur de l’énergie ont baissé de -16,2% et celles des mines, phosphates et dérivés de -25,8%.

Les exportations tunisiennes vers l’union européenne (70,3% du total des exportations) ont augmenté de 12,3%. Cette évolution est expliquée par la hausse de nos exportations vers plusieurs partenaires européens, tels que la France (+10,7%), l’Italie (+17,5%), l’Allemagne (+9,8%), l’Espagne (+26,9%), et les Pays Bas (11,1%). Vers les pays arabes, les exportations ont augmenté avec l’Algérie (+20,5%) et avec la Libye (+7,6%).

En revanche elles ont baissé avec l’Egypte (-14%) et avec le Maroc (-2,8%).

Baisse des importations de 4,4% en 2023

Quant aux importations, elles ont enregistré une baisse de -4,4% contre une hausse de +31,7% durant l’année 2022.

En valeur les importations ont atteint 79146,3 MD contre 82788,9 MD durant l’année 2022.

Le repli observé au niveau des importations (-4,4%) provient essentiellement de la baisse enregistrée au niveau des importations des produits énergétiques (-10,8%) et des matières premières et demi-produits (-7,3%), Tandis que les importations des biens d’équipement et de consommation ont augmenté respectivement de +2,9% et +1,8%.

Pour ce qui est des importations avec l’union européenne (43,5% du total des importations), elles ont enregistré une baisse de -8,1% pour s’établir à 34455,3 MD. Les importations ont baissé de -3,8% depuis la France, de -17,4% depuis l’Italie et de -15,5% depuis l’Espagne. En revanche elles ont augmenté de 16,8% depuis l’Allemagne et de 16,7% depuis les Pays Bas.

Hors union européenne, les importations ont augmenté avec la Russie (+134,9%), avec le Brésil (+22,5%), avec la Suisse (+9,2%) et avec le Royaume-Uni (+13,1%). En revanche elles ont baissé avec la Turquie (-20,1%), avec la Chine (-2,1%) et les USA (-15,5%).

DEFICIT COMMERCIAL

À la suite de cette évolution marquée par des exportations plus dynamiques (+7,9%) que les importations (-4,4%), le déficit commercial s’est allégé pour s’établir à un niveau de -17069 MD contre -25231,4 MD durant l’année 2022.

Le taux de couverture a gagné 8,9 points par rapport à l’année 2022 pour s’établir à 78,4%.

Ce déficit provient principalement du déficit enregistré avec certains pays, tels que la Chine (-8418,3 MD), la Russie (-6788,3 MD), l’Algérie (-4376,7 MD), la Turquie (-3395,2 MD), le Brésil (-1299,6 MD) et l’Egypte (-853,5 MD).

En revanche, le solde de la balance commerciale des biens a enregistré un excédent avec d’autres pays, principalement la France (5854 MD), l’Allemagne (2744,7 MD), l’Italie (1384,8 MD) et la Libye (2313,4 MD).

D’autre part, il est à noter que le déficit de la balance commerciale hors énergie se réduit à -7403,2 MD et que le déficit de la balance énergétique s’établit à -9665,7 MD (56,6% du déficit total) contre -10566,2 MD durant l’année 2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here