Tunisie : Excédent budgétaire en déclin et hausse des dépenses publiques

0
283

Le ministère des Finances vient de dévoiler les résultats provisoires de l’Exécution du Budget.

Au premier trimestre 2024, la Tunisie a enregistré un excédent budgétaire de 1,3 milliard de dinars, ce qui représente une baisse de 8,22 % par rapport à l’excédent de 1,4 milliard de dinars atteint à la fin mars 2023.

Les ressources budgétaires ont augmenté de 12,8 % au cours des trois premiers mois de l’année, atteignant 12 milliards de dinars.

Cette progression s’explique principalement par une hausse de 6,5 % des recettes fiscales, qui ont atteint 10,4 milliards de dinars, et par une augmentation de 20,8 % des recettes non fiscales, totalisant 1,1 milliard de dinars.

En ce qui concerne les charges budgétaires, elles ont augmenté de 10,3 %, passant de 9,2 milliards de dinars au premier trimestre 2023 à 10,2 milliards de dinars à la fin mars 2024. Cette augmentation est due à une croissance de 2 % des dépenses salariales, qui ont atteint 5,3 milliards de dinars, une hausse de 22 % des dépenses d’interventions à 2 milliards de dinars, et une augmentation de 35,4 % des charges de financement, atteignant 1,8 milliard de dinars.

Cependant, les dépenses d’investissement ont diminué de 8,3 %, se limitant à 0,6 milliard de dinars. Il est à noter que les dépenses de rémunération représentent environ 52 % des charges totales de l’État, tandis que les investissements n’en constituent que 6 %.

Les ressources de trésorerie ont bondi de manière significative, passant de 0,170 milliard de dinars l’année précédente à 3,5 milliards de dinars. Les dépenses de compensation ont également augmenté de 11,3 %, s’élevant à environ 1,4 milliard de dinars à la fin mars 2024. La subvention des carburants a absorbé 72 % du budget de compensation au cours de ce trimestre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here