Tunisie-APTBEF : La responsabilité sociétale et environnementale, une des priorités du secteur bancaire et financier

0
201

L’Association professionnelle tunisienne des banques et des établissements financiers (APTBEF) et le Réseau Pacte Mondial Tunisie (RPMT) ont organisé une conférence intitulée « Finance Durable : Enjeux, État des lieux, Vision pour le Futur ». 

Le thème de cette conférence s’inscrit dans le cadre du déploiement de l’un des volets stratégiques de l’APTBEF, à savoir l’engagement RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) dans le Pacte mondial des Nations-Unies avec pour objectif de diffuser les principes du Pacte mondial et la culture sociétale au sein des établissements membres.

Mohamed Agrebi, président de l’APTBEF, a déclaré à l’ouverture des travaux de la conférence « Les banques et les Établissements Financiers jouent discrètement un grand rôle et participent tous au développement de leur volet RSE depuis plusieurs années ».

« Ce sujet revêt une importance primordiale. Notre devoir n’est pas uniquement d’être convaincus de cette responsabilité mais également de la concrétiser, soit à travers le financement ou l’accompagnement » a ajouté Agrebi. 

De son côté, M. Sami Marrouki, président du RPMT, a confirmé l’existence d’une véritable dynamique au sein du secteur bancaire pour instaurer une démarche RSE. 

« Cet engagement de la part des banques est dicté par le besoin en Tunisie d’évaluer l’impact et les risques environnementaux et sociaux des projets financés par les banques mais aussi dicté par les bailleurs de fonds dans le cadre du suivi de l’utilisation de leurs financements » a-t-il indiqué.  

« L’engagement du secteur privé est fondamental pour atteindre les objectifs de développement durable (ODDs) à l’horizon de 2030 » a estimé, pour sa part, Arnaud Peral, coordonnateur résident des Nations-Unies en Tunisie.

Il a, dans ce contexte, appelé à « plus d’engagement et de travail commun envers des objectifs socio-environnementaux susceptibles de créer d’énormes opportunités d’investissement à travers la transformation de notre société et de notre économie ».

La priorité en 2022 pour le bureau des Nations-Unies en Tunisie sera d’accompagner les efforts du pays dans l’intensification des financements des projets concrets et d’identification des mécanismes de financements vert et durable.

La conférence a donné lieu à un ensemble de recommandations futures par plusieurs intervenants : 

-Mise en place de mécanismes de garanties pour les petites entreprises.

-Formation des équipes internes du secteur bancaire aux projets verts et aux énergies renouvelables. 

-Construction de véritables stratégies et objectifs en termes de portefeuille pour les banques tunisiennes avec obligation de publication. 

-Développement de produits financiers verts.  

-Prise en compte des risques du dérèglement climatique et d’unir tout le secteur bancaire pour une nouvelle offre de financement transformationnelle et durable.

-Relance des investissements dans les secteurs productifs et durables à travers une amélioration des incitations financières et fiscales, l’encouragement et l’incitation à la finance durable, responsable et éthique ainsi que l’amélioration de la gouvernance de la gestion des avantages.

Rating: 3.5/5. From 1 vote.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here