Tunisie : Analyse des flux commerciaux au début de l’année 2024

0
1259
L’Institut National de la Statistique Tunisie

L’Institut National de la Statistique (INS) vient de publier sa note mensuelle « Commerce Extérieur aux prix courants », à mars 2024.

Selon ce rapport, les échanges commerciaux de la Tunisie avec l’étranger au cours du premier trimestre 2024 ont affiché des tendances contrastées.

Les exportations ont enregistré une hausse de 4,3 %, atteignant ainsi 16 287,9 millions de dinars (MD), tandis que les importations ont connu une légère baisse de 0,6 %, totalisant 19 342 MD.

Cette dynamique a permis de réduire le déficit commercial, qui s’est établi à -3 054,1 MD, en améliorant le taux de couverture à 84,2 %, soit une augmentation de 4 points par rapport à la même période l’année précédente.

L’augmentation des exportations, en particulier dans le secteur agro-alimentaire avec une croissance de 53,8 %, a été un facteur clé. Les ventes d’huile d’olive ont notamment explosé, passant de 925,2 MD à 1 879,8 MD. De même, les exportations dans le secteur de l’énergie ont augmenté de 14,6 %, tandis que celui des industries mécaniques et électriques a enregistré une progression de 2 %. Cependant, les secteurs des mines, phosphates et dérivés ainsi que celui des textiles, habillement et cuirs ont connu des baisses respectives de 21,9 % et 10,3 %.

Du côté des importations, la légère diminution provient principalement des matières premières et demi-produits (-9,8 %) ainsi que des biens de consommation (-1,3 %). En revanche, les importations de produits énergétiques ont grimpé de 21,7 % et celles des biens d’équipement de 2,5 %.

Sur le plan géographique, les exportations vers l’Union européenne ont progressé de 2,9 %, notamment vers l’Italie (+8,4 %), l’Espagne (+49,9 %) et la Belgique (+7,7 %), mais ont diminué vers la France (-1,5 %) et l’Allemagne (-0,2 %). Par ailleurs, les exportations vers les pays arabes ont augmenté avec l’Algérie (+49,7 %) et l’Égypte (+19,4 %), mais ont baissé avec la Libye (-35,1 %) et le Maroc (-19,6 %).

En ce qui concerne les importations, celles en provenance de l’Union européenne ont légèrement diminué de 0,5 %, principalement depuis l’Italie (-13,6 %) et la Belgique (-23,6 %), tandis qu’elles ont augmenté depuis l’Allemagne (+12,6 %) et l’Espagne (+6,2 %). En dehors de l’UE, les importations ont augmenté en provenance de la Russie (+39,1 %), du Royaume-Uni (+14,6 %) et de l’Inde (+17,1 %), mais ont baissé en provenance de la Chine (-6,7 %), des États-Unis (-12,4 %) et de la Turquie (-4,7 %).

Le solde de la balance commerciale reste déficitaire à -3 054,1 MD, principalement avec des pays tels que la Chine, la Russie, l’Algérie, la Turquie, la Grèce et l’Ukraine. En revanche, un excédent a été enregistré avec des partenaires tels que la France, l’Italie, l’Allemagne, la Libye et le Maroc.

Il convient également de noter que le déficit de la balance commerciale hors énergie a diminué à -110,8 MD, tandis que le déficit de la balance énergétique s’est creusé à -2 943,3 MD.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here