Soutenons tous ensemble le diplôme d’expertise comptable : CRI D’ALERTE

0
843

Le nombre très réduit de candidats ayant réussi les épreuves écrites de la révision comptable nous mène à poser plusieurs interrogations. En menant une discussion avec la communauté universitaire et professionnelle, je me permet de proposer 10 points d’amélioration facilement à adopter. Les pistes d’amélioration concernent aussi bien le déroulement de la formation elle même ainsi que les conditions de préparation et de la correction des examens. Les 10 points se présentent comme suit :

1- Harmoniser les supports de cours entre toutes les institutions universitaires bien que les plans d’études sont déjà uniformes par la commissionsectorielle. Un effort est à entretenir par les intervenants de l’université.

2- Se mettre d’accord entre institutions sur un planning détaillé du déroulement de la formation avec tous les niveaux de spécificités et difficultés pour assurer une formation homogène pour tous les étudiants et respecter le principe de l’égalité des chances. L’effort est également du côté de l’université.

3- Mettre tous les supports de cours à la disposition des étudiants sur un lien drive fourni par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

4- Fournir l’accessibilité aux examens ainsi que leurs corrigés pour tous les étudiants. Le ministère pouvait le faire à travers le même lien drive hébergeant les supports de cours.

5- Veiller à ce que le contenu de chaque epreuve écrite portera sur tous les aspects étudiés tout au long de la formation. Par exemple, pour l’épreuve de la fiscalité est ce que l’examen couvre t-il tous les aspects étudiés (fiscalité directe et indirecte, contentieux, fiscalité internationale et avantages fiscaux). Le jury de l’examen national devrait veiller au respect de ce point.

6- Publier à la fin de chaque session des statistiques par module et par institution par le ministère pour que les differentes parties prenantes s’auto-corrigent.

7- Fournir le droit à l’information relatif à l’équipe qui propose les examens et celle qui les corrigent pour éviter les critiques de complaisance et assurer l’intégrité de l’équipe intervenante.

8- Discuter les corrections proposées avec les spécialistes de chaque module. Est ce que les corrections proposees prennent en considération à la fois plusieurs alternatives ?

9- Repenser les critères du choix des membres de jury de la part du ministère de l’enseignement supérieur. Un roulement est nécessaire ainsi qu’une grille à respecter avec un appel à candidature probablement serait la solution pour éviter tout type de critique.

10 – S’assurer de la part du ministère de la représentativité des membres de jury par centre d’examen et institution.

En guise de conclusion à ce cri d’alerte, main dans la main Etudiant, Université, Ministère de l’enseignement supérieur et Professionnels du métier unis tous pour améliorer le système de l’examen de la révision comptable. Le plus important aujourd’hui est de penser à l’internationalisation du diplôme d’expertise comptable. Avec un peu de volonté de toutes les parties prenantes du système, l’avenir est beaucoup plus radieux et l’université publique restera pour toujours un pôle d’excellence.

Par : Lamjed ben mbarek
Expert comptable membre de l’ordre des experts comptable de Tunisie

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here