SAP Afrique francophone encourage la signature électronique, indispensable à la transformation digitale

0
822
SAP Afrique

SAP Afrique francophone a organisé le mardi 6 avril une conférence virtuelle pour comprendre comment SAP Signature Management by DocuSign permet de maintenir la continuité des opérations et de réaliser des économies, ainsi que les différents cas d’usage pertinents pour toutes applications de signature électronique qui permettent à une entreprise de rester conforme à la législation locale.

(Cio Mag) – Dans ce « nouvel ordinaire » créé par la pandémie et la distanciation sociale, la transformation numérique et plus particulièrement de signature électronique se sont imposés comme des bases essentielles.  Ce phénomène concerne aussi bien les manager que les contributeurs individuels qui entrent dans un processus de dématérialisation des activités. 

Selon Adnane Alaoui, Major Account Executive Africa chez DocuSign : « six sociétés sur dix qui ont amorcé une transformation digitale font aujourd’hui font part d’un gain de de valeur pour leurs collaborateurs, leurs partenaires et bien entendu leurs clients ».

La transformation digitale accompagne également la mobilité. Elle permet d’engager les salariés et les partenaires partout et à tout moment, afin de les rendre plus performants et réduire les coûts sur toutes les étapes de ses processus.

Cependant, les entreprises africaines restent très dépendantes du papier et des parapheurs pour les revues de contenu, les validations ou les signatures qui ne font pas encore partie des volets digitalisés.

Des processus d’accord manuels encore basés sur du papier

« Actuellement » déplore Adnane Alaoui, « De nombreux processus d’accord manuels basés sur papier, lents et sources d’erreurs, demeurent ; DocuSign a séquencé ce processus en différentes étapes. Et suivant le scénario actuel, il faut d’abord créer et préparer un document sur Word, ensuite le signer puis le scanner de nouveau avant de l’envoyer pour validation »

« DocuSign, grâce à sa signature électronique et son cloud, va permettre de lisser toutes ces étapes en limitant les étapes papier et manuel, les sources d’erreur, et – le point le plus important – en vous permettant de suive l’activité et l’évolution de cette démarche », a expliqué le représentant de DocuSign lors cette conférence en ligne. 

Il ajoute : « DocuSign et SAP ont noué un partenariat très fort qui leur permet d’intégrer DocuSign dans leur solution. Cela permet de signer électroniquement un document depuis un seul et même environnement ».

Adnane Alaoui a également souligné l’aspect sécurité de cette solution car tous les documents signés via DocuSign sont cryptés. 

« DocuSign est la première API de signature électronique au monde, reconnue en Tunisie depuis cet été. DocuSign et Tuntrust ont un partenariat qui permet de valider l’entité d’un signataire via la plateforme DocuSign grâce au certificat Tuntrust. Ce document fait foi car DocuSign est tiers de confiance », a poursuivi Adnane Alaoui.

Une signature électronique facile d’adoption

Trouver des solutions faciles d’adoption pour intégrer la signature électronique est enjeu critique. Aussi la solution SAP Signature Management by DocuSign se veut un outil qui permet de simplifier les process. C’est en tous cas ce qu’a expliqué Ali Ftouh, Human Experience Management Solutions Advisor chez SAP North & West africa.

Il a notamment insisté sur la facilité d’utilisation de SAP signature management by DocuSign aussi bien sur le web que sur mobile. Selon lui, les utilisateurs n’ont pas besoin de passer énormément de temps en formation. En sus, la solution est d’une utilisation rapide : « 64% des documents sont signés en moins d’une heure et 84% en moins de 24 heures, ce qui pourrait être utile à votre département ressources humaines », a martelé Ali Ftouh. 

Enfin, SAP Signature Management by DocuSign permet une réduction des coûts, en économisant plus de 30 euros par enveloppe.

« Ces chiffres-là, nous pourrons y travailler avec vous en produisant un business case qui pourra vous réconforter dans la réduction de coût que pourrait vous apporter DocuSign », a-t-il expliqué, avant de rassurer les auditeurs sur le dernier pilier de cette offre, à savoir la réduction des risques.

« Nous avons travaillé avec la Poste Maroc, et aujourd’hui nous sommes certifiés classe 3 pour l’utilisation de la plateforme DocuSign au Maroc (grâce à un partenariat avec Barid eSign, Ndlr). Nous avons effectué le même travail avec l’Agence nationale de certification électronique en Tunisie (ANCE), et nous pourrons utiliser les signatures de classe 3 », a explicité Ali Ftouh.

Selon lui, SAP North & West Africa œuvre à l’adoption, dans les prochains mois, de la certification DocuSign en Algérie, au Sénégal et en Côte d’Ivoire. « En revanche, pour les signatures de classe 1 ou 2, vous pouvez déjà utiliser la solution, en dehors du Maroc et la Tunisie », a-t-il précisé, avant de souligner que l’intégration de DocuSign se fait nativement sur toutes les solutions SAP.

Plébiscité par tous les secteurs d’activités et segments de marché, dont l’assurance, l’immobilier, les services financiers, le retail, les technologies, le juridique, etc., DocuSign est aussi utilisé dans le secteur de la santé. La société AstraZeneca par exemple qui fabrique les vaccins contre la Covid utilise cette solution pour signer les accords et valider les process, a révélé Alaoui, Major Account Executive France Emerging Market chez DocuSign.

Rating: 2.3/5. From 3 votes.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here