Samir Majoul est pour l’adoption d’une stratégie nationale pour les filières agricoles intégrées

0
1232
journée parlementaire sur la maitrise des prix et la préservation de la production agricole

La commission de l’agriculture, de la sécurité alimentaire, du commerce et des activités connexes, de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a organisé, le 04 février 2019, une journée parlementaire sur « La maîtrise des prix et la préservation de la production agricole » à laquelle ont participé plusieurs députés et de hauts cadres de l’administration.

Mohamed Ennaceur, président de l’ARP, s’est félicité de cette initiative qui répond aux problèmes qui se posent au niveau national relatifs à l’augmentation des prix et aux plaintes des consommateurs concernant la cherté de la vie et notamment des prix des denrées alimentaires. Il a souhaité que les débats aboutissent à des propositions qui puissent servir à l’élaboration d’une stratégie nationale pour la maîtrise des prix.

Samir Majoul, président de l’UTICA a souligné que le secteur agricole est considéré comme un secteur stratégique. Malheureusement, au cours des dernières années, ce secteur a connu de nombreuses difficultés, ce qui a engendré parfois des pénuries pour certains produits agricoles ou des hausses des prix alors que les producteurs et les professionnels se plaignent souvent de l’impossibilité de couvrir leurs dépenses et leurs coûts de production.

En fait, on est confronté à une équation importante et difficile à résoudre entre la maîtrise des prix et le maintien du pouvoir d’achat des citoyens d’une part et la rentabilité de l’activité agricole et des activités connexes d’autre part, une équation qui oblige tous les intervenants à se consulter, à coordonner leurs actions et anticiper tout ce qui pourrait arriver au niveau de la production, de la transformation, de la distribution des produits agricoles dans un souci de sauvegarder l’intérêt commun et de maintenir du pouvoir d’achat du citoyen.

La solution fondamentale à la baisse de production et à la hausse des prix, selon Majoul, réside dans l’élaboration d’une nouvelle vision de notre secteur agricole et des secteurs connexes …Une vision basée sur plus d’encouragement à investir dans la production agricole et dans la valorisation de toutes les productions du territoire de notre pays ainsi que la recherche de solutions au dilemme du financement des projets agricoles ainsi que la résolution du problème de l’endettement des promoteurs dans ce secteur.

Le président de l’UTICA a également appelé à l’adoption d’une stratégie nationale pour les filières agricoles intégrées: de l’ensemencement à l’industrialisation, en passant par la commercialisation ajoutant qu’il est nécessaire de trouver des solutions pour la situation de milliers d’hectares de terres domaniales négligées pour une raison ou une autre, ou non exploitées de manière optimale.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here