Sahbi Gargouri : « Le mois d’avril a connu de plus fortes baisses jusqu’à – 65% »

0
2236
Sahbi Gargouri

Entretien exclusif avec Sahbi Gargouri Président Syndicat National des Centres de Contacts

Selon vous comment le secteur des centres de contacts a vécu la pandémie ?

Sur le plan sanitaire, les adhérents connus de la chambre ont mis la sécurité de leurs collaborateurs au premier plan. Le bureau exécutif a appelé massivement au recours au télétravail. C’est ainsi, et à connaissance au niveau de nos adhérents, aucun n’a maintenu une activité sur le site. Sauf ceux qui ont apporté leur concours à titre bénévole au ministère de la santé en mettant des positions à disposition.

Sur le plan économique :

  • Le mois de mars a connu une régression de près de – 35% à – 40% du fait de confinement sur le marché français ; une baisse organique de l’activité sur notre principal marché
  • Le mois d’avril a connu de plus forte baisses : jusqu’à – 65% pour les raisons suivantes
  • Prolongement du confinement
  • Certaines opérations n’ont pu être traitées en télétravail soit du fait des contraintes juridiques telles que les paiements par carte bancaire, soit d’un manque de préparation de certains acteurs pour le déploiement du télétravail rapidement

Comment mesurer les conséquences sur les activités offshores et sur l’emploi ? 

Il est clair que ceux qui n’ont pas pu assurer la pérennité de l’emploi et sa sécurisation par le paiement des salaires en mars et en avril auront du mal pour se relever impliquant une perte de certains collaborateurs

Toutefois, le marché étant sous tension en termes de ressources, ceux qui reprendront avec plus d’aisance auront la capacité et le besoin de recourir aux candidats sur le marché. Là-dessus, il n’y a pas d’inquiétude à avoir à mon sens sauf si le confinement de notre activité dépasse la date de la reprise des activités sur nos marchés cibles. A ce moment, on craint des pertes de contrats, c’est pourquoi l’export doit reprendre au plus tard le 3 mai ou le 11 mai au plus tard.

Comment le secteur se prépare-t-il pour l’après déconfinement ? 

Sur le plan sanitaire :

Les mesures devront être resserrées et nous passerons le message à l’ensemble de nos adhérents pour que les mesures d’hygiène soient des plus strictes que possible : distribution de Gel, mesure de la température à l’entrée des locaux, désinfection régulière des espaces. Nous inciterons les adhérents à distribuer, à leurs frais, les masques de protection en quantité aux collaborateurs. Le transport sera assuré par l’entreprise et à sa charge jusqu’au domicile du collaborateur.

L’occupation des plateaux ne devra pas dépasser 50% de la capacité totale du site.

Sur le plan économique :

  • Le secteur n’a d’autres choix que de reconquérir, en rassurant, la clientèle internationale et d’y persévérer.
  • Pour autant qu’on reprenne avant ou en même temps que nos clients, sinon la perte de certains contrats sera malheureusement inévitable.
Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here