Sahbi Amara : « Nous offrons la garantie de faire de réelles économies sur les factures d’énergie sur plusieurs années »

0
537
Sahbi Amara CEO Clarke Energy Tunisie

M. Sahbi Amara, Directeur Afrique, Clarke Energy

Qui est Clarke Energy Tunisie ? 

Clarke Energy Tunisie est une filiale du Groupe Clarke Energy. Nous sommes implantés en Tunisie depuis 2008 et nous sommes spécialisés dans les solutions de génération électrique, cogénération, tri-génération et même de quadri-génération, à base de moteurs à gaz Jenbacher-Innio, en utilisant différents types de gaz (gaz naturel, gaz de décharge, gaz de station d’épuration, gaz de torche…). La quadri-génération, avec une référence tunisienne unique en Afrique, combine quatre types d’énergie : production d’électricité, chaleur, froid, et récupération de CO2. Notre présence en Tunisie s’insère parfaitement avec la vision du pays en matière de stratégie énergétique, avec 30% d’énergies renouvelables et 30% d’efficacité énergétique à l’horizon 2030. 

Il faut garder à l’esprit que Clarke Energy n’est pas qu’un vendeur d’équipement et de matériel. Nous offrons à nos clients-partenaires des solutions d’efficacité énergétique avec la garantie de faire de réelles économies sur les factures d’énergie sur plusieurs années. Les technologies proposées par Clarke Energy permettent à nos clients d’accéder à plusieurs types d’énergies (électricité, eau froide, eau chaude, vapeur…) à partir d’une seule machine. Notre spécialité,en Tunisie et dans les 26 autres pays dans lesquels nous sommes présents, est de transformer différents types de gaz en toute sorte d’énergie avec des rendements globaux qui dépassent les 85%, dans une vraie logique d’efficacité énergétique. Le principe de cogénération est un puissant levier pour l’économie de l’énergie, ce qui, au final, permet à l’Etat de réduire le lourd déficit actuel de la balance énergétique. 

Comment cela ? 

La Tunisie produit du gaz mais en importe également de chez notre voisin algérien,et le payer en devise. L’électricité est produite à travers les centrales locales dont le rendement global est limité par la partie transport et distribution. De nombreux industriels utilisent l’électricité du réseau pour leurs installations, groupes d’absorption, et aussi du gaz pour leurs chaudières, par exemple. Nos solutions assurent à ces industriels l’approvisionnement en électricité et en chaleur avec des rendements globaux bien supérieurs à ceux offerts par les solutions standards (mêmes puissances produites avec 40% moins de gaz), assurant ainsi une meilleure optimisation énergétique, visible à l’échelle de l’industriel, et également à l’échelle du pays. 

Depuis 2008, nous avons installé en Tunisie près de 60 mégawatts à travers plus de 30 moteurs à gaz de la marque Jenbacher, ce qui démontre une progression certaine de la cogénération. Il faudrait mettre en avant l’avantage que nous avons en Tunisie et qui consiste en un cadre juridique complet et clair définissant la cogénération, et des organismes bien impliqués face au défi de la transition énergétique du pays, à l’exemple de de l’ANME (Agence Nationale pour la Maîtrise de l’Énergie). Nous sommes le seul pays en Afrique à bénéficier d’un tel cadre juridique en matière de cogénération. 

Donc la cogénération est en passe de décoller en Tunisie ? 

Oui, si on considère l’importance des clients qui font confiance à Clarke Energy, leader sur le marché tunisien, comme les géants de l’industrie agroalimentaire (avec 6 MW électriques démarrés en octobre 2019 dans la région du grand Tunis), et de nombreuses autres références dans des secteurs phares comme le textile, les industries chimiques ou encore l’industrie du câble.J’insiste à nouveau que nous ne sommes pas sur le marché tunisien pour uniquement vendre des machines,mais aussi pour établir avec nos clients-partenaires des relations de confiance sur plus de 15 ans afin de leur garantir un gain en efficacité et une réduction des coûts liés à l’énergie.  Je voudrais également souligner que le tissu industriel tunisien est de taille moyenne en termes de puissance électrique, et que nos solutions sont bien adaptées à la demande locale. 

De plus, nous accompagnons nos partenaires dans toutes les étapes du processus allant des études jusqu’au démarrage et maintenance des centrales.  Nous disposons pour cela, en Tunisie, d’un savoir-faire indéniable et de compétences reconnues à l’échelle internationale. Nous nous appuyons sur une équipe 100% tunisienne d’ingénieurs dotés d’un haut niveau d’expertise et de techniciens formés et habilités par le constructeur. 

Quels sont les freins au développement de la cogénération en Tunisie ? 

Malgré l’existence de subventions, les projets d’investissement dans des installations de cogénération n’atteignent pas le nombre escompté étant donné la conjoncture économique que traverse notre pays. Pour notre part, nous travaillons avec de nombreux industriels privés, et avons des idées innovantes pour de grands groupes publics  tels que la CPG, l’ONAS (génération électrique à partir du biogaz produit dans les stations d’épuration, les décharges publiques (valorisation du biométhane), ainsi que les hôpitaux.

Pour faire démarrer l’investissement, il faudrait revaloriser les fonds et les crédits destinés aux énergies propres et renouvelables comme le crédit Sunref initié par l’AFD. Ceci nous paraît indispensable si nous voulons accroître notre indépendance énergétique et concrétiser notre vision 2030. 

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here