Relancer la gouvernance mondiale : réunion de haut niveau au Maroc pour lancer de nouvelles initiatives en faveur de l’agriculture africaine et des minéraux de transition

0
486

Lors de la Réunion de printemps du Forum de Paris sur la Paix, accueillie par l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) dans son Campus de Benguerir, au Maroc, des leaders mondiaux se sont réunis pour assister au lancement de nouvelles initiatives mondiales visant à relever deux des plus grands défis du monde : comment transformer l’Afrique en une superpuissance agricole, et comment assurer une gestion et un approvisionnement responsables des minéraux dont nous avons besoin pour alimenter la transition verte.

La réunion a rassemblé plus de 300 personnalités du monde entier, dont : Nadia Fettah, ministre de l’Economie et des Finances du Maroc ; Mo Ibrahim ; Ángel Gurría, ancien secrétaire général de l’OCDE ; Pascal Lamy, ancien directeur général de l’OMC ; Kandeh Yumkella, ancien directeur général de l’ONUDI ; Hailemariam Dessalegn, ancien premier ministre de l’Ethiopie ; Ibrahim Mayaki, ancien premier ministre du Niger ; Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre de l’Education nationale de la France ; Magda Robalo, ancienne ministre de la santé de la Guinée-Bissau ; et Rémy Rioux, directeur général de l’Agence française de développement (AFD).

La journée de débats, de tables rondes et de discussions a permis de se pencher sur les conséquences du changement climatique, du COVID et de la géopolitique mondiale et comment ces facteurs ont provoqué une crise complexe qui a touché les pays les plus vulnérables et exacerbé les lignes de fracture entre les pays riches et les pays pauvres. Les sessions ont porté sur la nécessité de favoriser des « transitions justes » afin d’améliorer la gouvernance d’une transition verte et inclusive pour tous :

Une transition énergétique verte qui réponde aux besoins des pays en voie de développement et qui soit associée aux impératifs de réduction de la pauvreté.
Des solutions pour rendre l’agriculture et les systèmes agroalimentaires plus résistants et pour adapter la production au changement climatique et aux besoins démographiques mondiaux.
Tirer les leçons de la distribution inégale des vaccins Covid pour s’assurer que les négociations sur le futur traité sur les pandémies intègrent la notion de partage équitable des bénéfices.
« Il n’y aura pas de transition énergétique ou agroalimentaire mondiale si le Nord ne prend pas en compte les points de vue et les intérêts du Sud. C’est pour cela que nous avons choisi comme thème de cette Réunion de printemps les ‘transitions justes’ », a déclaré Justin Vaïsse, directeur général du Forum de Paris sur la paix. « Je ne vois pas de meilleur endroit pour accueillir un rassemblement axé sur la coopération Nord-Sud que le Maroc, une nation au carrefour entre l’Afrique, le monde arabe et l’espace méditerranéen. »

« En accueillant l’édition 2024 du Forum de Paris sur la Paix, l’Université Mohammed VI Polytechnique affirme son engagement à relever les défis africains en matière d’agriculture responsable, de climat, d’énergie et de démographie. Cette collaboration va au-delà de la simple organisation de la Réunion de printemps, elle intègre également l’université dans la gouvernance du Forum en tant que nouveau membre de l’Assemblée générale. A travers cette initiative, l’UM6P renforce la coopération internationale, favorise le dialogue entre les acteurs économiques et institutionnels et contribue à la construction de solutions multilatérales aux grands enjeux mondiaux », a déclaré Hicham El Habti, président de l’UM6P.
Climate Impulse : le premier vol à l’hydrogène autour du monde, un appel à l’action pour le climat

La Réunion de printemps du Forum de Paris sur la Paix a été l’occasion d’accueillir Bertrand Piccard – explorateur, pilote et activiste climatique, fondateur de la Fondation Solar Impulse – et de lui permettre de présenter son dernier projet audacieux : Climate Impulse, le premier tour du monde à l’hydrogène.

Avec l’objectif de prendre son envol en 2028, Piccard a présenté cette initiative révolutionnaire sur le campus de l’UM6P, qui s’associe à l’OCP pour soutenir l’initiative Climate Impulse. Ce projet vise à montrer comment des solutions innovantes et l’esprit d’exploration peuvent contribuer à relever le défi climatique.
Transformer l’agriculture africaine

La sécurité alimentaire de l’Afrique est essentielle face à la croissance rapide de la population et à la menace grandissante du changement climatique : 60 % des Africains sont confrontés à l’insécurité alimentaire, 61 % de la population africaine vit avec des salaires inférieurs à 2 $/jour et 2/3 des terres arables sont menacées de désertification. À Benguerir, le Forum de Paris sur la Paix a réuni des gouvernements, des universités, des organismes de recherche, la société civile et le secteur privé pour lancer l’Agricultural Transitions Lab for African Solutions (ATLAS), une plateforme permanente de dialogue politique et de collaboration entre les pays du Nord, d’une part, et l’Afrique et les pays du Sud, d’autre part. ATLAS œuvrera en faveur d’une vision partagée au niveau mondial sur la transformation durable de l’agriculture africaine, fondée sur une meilleure compréhension des besoins de l’Afrique, où ses clivages entre le Nord et le Sud seront comblés et l’agriculture et l’action climatique iront de pair.
Gouvernance responsable pour les minéraux de transition

Alors que nous nous dirigeons vers une consommation nette zéro, la demande de minéraux essentiels pour les panneaux solaires, les éoliennes, les batteries électriques et d’autres outils clés de la transition écologique devrait quadrupler d’ici à 2040. La gouvernance mondiale du secteur minier et l’utilisation responsable de ces matériaux font pourtant défaut. Le Forum de Paris sur la Paix a réuni des experts de haut niveau du Nord et du Sud, ainsi que de divers secteurs, pour fonder le Conseil mondial pour les minéraux de transition responsables, dont Connie Hedegaard, ancienne commissaire européenne au climat, Jobet Juan Carlos, ancien ministre des mines du Chili, et Kenewendo Bogolo, ancien ministre de l’investissement, du commerce et de l’industrie du Botswana.
En route vers le sommet « Nutrition for Growth » (N4G)

En tant que partenaire et membre du Comité de Gouvernance du Sommet « Nutrition for Growth », le Forum de Paris sur la Paix a lancé le 10 juin un groupe d’experts indépendants et internationalement reconnus, présidé par Shawn Baker de Hellen Keller International, ainsi qu’une plateforme de dialogue ouvert avec le secteur privé. Ces deux groupes travailleront jusqu’au Sommet N4G, prévu à la fin du mois de mars 2025, et feront des recommandations pour lutter contre toutes les formes de malnutrition.
Un forum mondial pour la gouvernance

Depuis sa création en 2018, le Forum de Paris sur la Paix sert de plateforme pour les solutions de gouvernance mondiale, réunissant États et acteurs non-étatiques pour faire face aux défis mondiaux. Le programme du 10 juin comprenait des sessions diffusées en direct avec des experts de renom et des réunions thématiques à huis clos, y compris certaines sessions événementielles organisées en collaboration avec la Fondation Mo Ibrahim.

La collaboration de l’UM6P avec le Forum de Paris sur la Paix va au-delà de l’accueil de sa Réunion de printemps, puisque l’université rejoint également la gouvernance du Forum en tant que nouveau membre de son Assemblée générale. Ce partenariat renforce l’engagement des deux organisations à promouvoir la coopération et le dialogue, nécessaires pour conduire des changements positifs sur le continent africain et au-delà.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here