ReBootKamp Tunisie, leader mondial des formations extrêmes de développeurs informatiques immédiatement employables

0
716
RBK

Contexte socio-économique

Partout dans le monde, le taux de chômage continue d’augmenter régulièrement chez les jeunes qui font face à de grandes difficultés pour trouver un emploi décent et gagner leur vie. En Tunisie, au 4ème trimestre 2018, et selon un rapport élaboré par ASDA’A Burson-Marsteller, leader mondial des relations publiques et de la communication, le taux de chômage a enregistré une hausse au quatrième semestre 2017 pour s’établir à 15,5% contre 15,3% au cours du troisième trimestre de la même année. Selon les statistiques de l’INS, le nombre de chômeurs pour le quatrième trimestre 2017 s’établit à 639 mille du total de la population active, contre 628,6 mille chômeurs pour le trimestre précédent. Le taux de chômage pour le quatrième trimestre 2017 est estimé à 12,5% chez les hommes et 22,9% chez les femmes. Toujours d’après l’INS, le nombre des diplômés chômeurs de l’enseignement supérieur est estimé à 264,1 mille au quatrième trimestre 2017 contre 270,6 mille au troisième trimestre 2017. 

Du côté de la demande, le marché des développeurs Web offshore ne fait que croître, car la saturation de l’internet et l’internet des objets devraient doubler d’ici 5 ans. À l’heure actuelle, les États-Unis délocalisent l’équivalent de 500 000 emplois en technologie à l’étranger. L’Inde et les Philippines capturent 50% du marché annuel du développement de logiciels offshore, évalué à 300 milliards de dollars. Il existe près de 2 millions de sièges techniques vacants dans le monde.

Cette demande croissante de codeurs ouvre de nouvelles possibilités aux jeunes, qui peuvent faire carrière en tant que développeurs juniors dans l’industrie en plein essor des technologies, mais aussi dans d’autres secteurs de l’économie. Cela est illustré par les stages intensifs de codage – des formations professionnelles d’un genre nouveau qui ont fait une entrée remarquée sur la scène mondiale. 

Ces stages de codage sont des formations intensives d’une durée de trois à six mois, en présentiel, au cours desquelles les étudiants apprennent les bases de la programmation puis mettent leurs nouvelles connaissances en pratique dans des exercices sous forme de projets, qui visent à reproduire l’environnement de travail quotidien des développeurs. 

Ces stages ne s’adressent pas aux professionnels des TIC, mais aux personnes qui n’ont que peu ou pas d’expérience en codage. Ils comblent les manquements apparents des systèmes d’éducation formelle en proposant aux élèves motivés un moyen d’acquérir rapidement les compétences de codage qui sont très prisées à l’heure actuelle. 

C’est pour apporter une solution durable à cette problématique que Hugh Boseley expert en « extreme learning » (apprentissage extrême) de San Francisco a créé ReBootKamp. Le programme offre des solutions concrètes pour pallier la pénurie mondiale de talents dans le secteur des technologies, ouvrant de nouvelles perspectives pour les millions de jeunes qui rêvent d’une carrière réussie.

Présentation ReBootKamp « RBK »

Les stages intensifs de codage : une option pour la formation professionnelle

Alors que la demande de talents dans le secteur des technologies poursuit sa progression et que dans de nombreux pays les entreprises peinent à trouver des salariés ayant des compétences en programmation, les jeunes sans formation technique préalable doivent dépasser le cadre des salles de classe et des diplômes en quatre ans pour acquérir ces compétences plus rapidement. Cette démarche est désormais possible grâce aux différents espaces pédagogiques et aux solutions alternatives qui voient le jour pour répondre à cette demande. 

Qu’il s’agisse de plates-formes interactives en ligne, telles que Codecademy et les cours en ligne ouverts à tous (MOOC), ou d’échanges organisés avec d’autres personnes souhaitant apprendre à programmer au cours de rencontres et de « hackathons », les options qui existent sont multiples et correspondent à une variété de styles d’apprentissage offrant chacun un contenu et des débouchés professionnels différents. 

Les stages intensifs de codage sont les derniers nés sur ce marché des formations qui proposent d’apprendre à coder. Le concept des stages intensifs n’est pas totalement nouveau dans le secteur des technologies. Depuis de nombreuses années, les professionnels de l’informatique ont recours à des stages de ce type pour se former à des programmes de codage, obtenir des certifications ou se spécialiser dans un programme particulier. Les stages intensifs de codage désormais reconnus sur la scène internationale sont différents. Leur public cible n’est pas composé de professionnels de l’informatique, mais de personnes qui n’ont que peu ou pas d’expérience en codage. 

Cette nouvelle catégorie d’élèves qui aspirent à devenir concepteurs de logiciels suit des programmes de formation intensive d’une durée de trois à six mois. Les élèves y apprennent les bases de la programmation en se plongeant dans un environnement pédagogique qui associe des éléments d’enseignement en présentiel et des exercices interactifs sous forme de projets qui reproduisent les conditions de travail réelles et les problèmes qu’ils sont susceptibles de rencontrer. Pendant cette formation, les élèves apprennent non seulement à coder dans un langage de programmation spécifique, mais aussi – et c’est peut-être là le plus important – comment les produits sont développés dans le monde réel, de l’identification de difficultés à la conception et au partage d’idées, en passant par la résolution des problèmes et la collaboration tout au long du cycle de vie du produit.

La popularité croissante de ces stages intensifs de codage et le taux élevé d’emploi à la clé ont attiré l’attention sur le potentiel qu’ils représentent pour faire baisser le chômage des jeunes à l’échelle mondiale, et tout particulièrement dans les pays en développement.

Origines des Stages intensifs de codage

Le phénomène des stages intensifs de codage est apparu aux Etats-Unis en 2011, en réaction à deux tendances: d’une part l’augmentation de la demande en concepteurs de logiciels dans tous les secteurs économiques, et d’autre part l’évolution quelque peu inadaptée des cursus en informatique dans les établissements d’enseignement formel, qui ne formaient pas des développeurs ayant les compétences « prêtes à l’emploi » exigées par une économie mondiale où les logiciels jouent un rôle de plus en plus important. 

Les établissements dispensant ces formations étaient rares en 2011, mais le secteur s’est développé de manière exponentielle ces quatre dernières années. Aux Etats-Unis et au Canada, il existe aujourd’hui plus de 67 organismes proposant des stages intensifs de codage. Leur formation a été validée par plus de 16 000 élèves, et 75% d’entre eux ont trouvé un emploi à temps plein qui leur a permis d’obtenir une hausse de salaire de 44% en moyenne (d’après Course Report, une organisation qui évalue le secteur des stages intensifs de codage). De plus, près de 40% des participants sont des femmes, le modèle du stage intensif pourrait non seulement permettre de réduire les écarts en matière de compétences, mais aussi les disparités persistantes entre les sexes dans le secteur des technologies. Même si la grande majorité des organismes proposant des stages intensifs se trouvent dans les pays développés, ce type de formation professionnelle accélérée commence à voir le jour dans d’autres régions du monde, en s’adaptant à des conditions socio-économiques spécifiques. 

RBK fut le premier organisme de codage intensif à voir le jour au Moyen Orient et en Afrique.

Effets des formations intensives en codage sur l’emploi

Figure : Effets attendus, en fonction du type de formation en codage

(Hack Reactor, dont nous utilisons le cursus délivre des développeurs et des développeurs juniors et a pour objectif de trouver un emploi)  

Les stages intensifs de codage présentent beaucoup avantages. Par exemple, les méthodes d’apprentissage en autodidacte transmettent seulement des compétences techniques, tandis que les stages intensifs donnent aux participants les capacités relationnelles requises pour travailler efficacement en équipe, et leur apprennent à créer un produit du début à la fin. Les personnes ayant validé un stage intensif de codage semblent aussi avoir de meilleures chances de trouver un emploi. A ce propos, l’opinion des recruteurs sur les MOOC par exemple et leur manque de reconnaissance « officielle » sont des freins au recrutement des personnes ayant été formées sur des plates-formes en ligne. Il est peu probable que les connaissances fondamentales en informatique et en codage dispensées par ces plates-formes permettent d’obtenir un emploi. En revanche, les stages intensifs de codage s’inscrivent dans une recherche d’emploi, alors que les autres types de formation correspondent à un objectif plus limité: l’acquisition de compétences. Cela étant, pour des jeunes qui souhaitent apprendre à coder, les méthodes d’apprentissage en autodidacte sont des moyens efficaces de déterminer s’ils ont intérêt à consacrer du temps et d’autres ressources à un stage intensif de codage.

Figure : Temps consacré à l’acquisition des compétences de codage en fonction de l’objectif des élèves

(Hack Reactor, dont nous utilisons le cursus délivre des développeurs et des développeurs junior et a pour objectif de trouver un emploi)  

Présentation de RebootKamp « RBK » 

ReBootKamp est une institution de formation en informatique appartenant au groupe international RBK qui a pour mission d’offrir une formation aux standards internationaux, qui répond aux demandes du marché et donnant accès à un emploi dans les secteurs les plus innovants. Elle est ouverte à toutes et à tous sans condition de diplôme et accessible dès 18 ans. Notre pédagogie est basée sur le peer learning participatif, qui permet aux étudiants de libérer toute leur créativité grâce à l’apprentissage par projets.

ReBootKamp est co-fondée par le leader mondial de la formation en développement de logiciels et en programmation Hack Reactor, basé aux États-Unis et très apprécié par les grandes entreprises et les startups de la Silicon Valley. Les cursus proposés par ReBootKamp sont assurés en grande partie par des mentors résidents venus spécialement des Etats Unis. 

  • RBK dispense une formation technologique intensive inspirée par le marché. 
  • RBK Tunisie est la filiale Africaine de RBK (rbk.org) qui opère en Jordanie depuis 2016 et qui a fait ses preuves. RBK délivre aujourd’hui l’un des diplômes technologiques les plus demandés du Moyen-Orient
  • Le programme utilise une nouvelle technologie éducative puissante mise au point au cœur de la Silicon Valley. Elle associe apprentissage par résolution de problèmes, apprentissage entre pairs, apprentissage rapide et soutien psychosocial intensif pour fournir un ensemble de compétences techniques et non techniques. La méthodologie utilisée et les avantages qu’elle offre à la fois aux étudiants et aux entreprises expliquent la forte demande à l’échelle mondiale de ses diplômés des cursus agiles que propose RBK.
  • Le programme de 18 semaines de RBK forme des ingénieurs en logiciel de niveau intermédiaire hautement qualifiés, dotés de solides compétences non techniques, d’une profonde capacité de résolution de problèmes, d’une capacité d’apprentissage autonome avec un niveau d’anglais d’au moins C1.
  • Compte tenu de la demande de développeurs de logiciels de haute qualité dans la région, les étudiants qui terminent le programme accèdent à 98% à un emploi dans les 6 mois qui suivent la formation.
  • Le déploiement de RBK en Tunisie est axé sur la demande. D’ici 2025, on prévoit que 20% du marché du travail au Moyen-Orient et en Afrique du Nord seront liés aux industries de l’internet et de la technologie. Il existe également une forte demande pour ce type de formation. RBK reçoit en Jordanie en moyenne 800 candidats pour chaque cohorte de 30 personnes.
  • RBK fais partie depuis début 2019 du IMPACT PROTFOLIO de la Banque Mondiale, composé de 20 institutions dans le monde, en tant que acteur impactant sur l’emploi.
  • Il n’y a pas de seuil d’âge. Afin de maximiser les résultats positifs, RBK a mis en place un processus de sélection rigoureux. Les candidats doivent passer 6 portes différentes avant d’être admis. Les candidats sont notés en utilisant la rubrique suivante :
    • 50% – traits de personnalité en corrélation avec le leadership: Growth mindset, empathie élevée, conscience de la situation élevée, low entitlement, narcissisme faible.
    • 30% – potentiel d’apprentissage autonome
    • 20% – capacité à penser spatialement et à comprendre la logique
  • RBK utilise un personnel de 8 à 10 enseignants pour la formation de 30 élèves. 
  • Les diplômés de RBK ont une connaissance approfondie des bases de l’informatique, notamment des algorithmes et des structures de données. Cela les qualifie de « développeurs de logiciel ». 

La Méthodologie RBK

La méthodologie de RBK se caractérise par :

  • Admission sélective : Le processus d’admission de RBK est conçu pour identifier les futurs leaders bâtisseurs. Les barrières incluent de multiples évaluations psychologiques et informatiques, des problématiques à résoudre et des entretiens. 
  • Apprentissage en binôme : Méthode pilote / navigateur. On obtient une excitation accrue et un intérêt soutenu. 100% de nos diplômés sont engagés 100% du temps. Le couplage différentiel (IQ ou EQ) permet aux deux partenaires de tirer profit de l’autre et de développer des compétences techniques et non techniques.
  • Sprint Leaning: décomposer un ensemble complexe de connaissances en défis discrets et gérables et les marteler pendant deux jours, l’une après l’autre, pendant six semaines.
  • Apprentissage par la résolution de problèmes : Formulation de ces fragments discrets en problèmes pouvant être résolus en 2 jours.
  • Formation pratique / ground up training : augmente considérablement l’absorption des connaissances. Simule l’environnement de travail.
  • Fourniture du contenu en mode tuyau d’incendie : le contenu est livré plus rapidement que les étudiants ne peuvent assimiler. L’élève n’est jamais capable de maîtriser le contenu mais est exposé à des concepts qui se solidifieront avec le temps.

Les avantages de notre Méthodologie :

  • Pédagogie basée sur les échecs : les étudiants continuent à apprendre. Problème d’abord, essayez-le, échouez, répétez jusqu’au succès, puis nous donnons le didacticiel à la fin. A l’envers de la pédagogie traditionnelle.
  • Facilitation importante : 10 membres du personnel par 30 étudiants.
  • Compétences générales : implémentées via l’apprentissage en binôme, ainsi que des compétences générales telles que le jeu de rôle, le jeu, la discussion d’études de cas et les projets de groupe.
  • Entraînement à l’empathie : RBK augmente le niveau d’empathie de ses étudiants par divers moyens, à la fois actifs et passifs. Le résultat est une plus grande ouverture d’esprit et des capacités de leadership.
  • Soutien psycho / social important (PSS) : Les thérapies de groupe et le conseil psychologique individuel ouvrent la voie à un apprentissage maximal en atténuant les barrières émotionnelles.
  • Formation en apprentissage autonome : RBK confère aux étudiants la possibilité d’apprendre comment apprendre. Les diplômés de RBK disposent des outils nécessaires pour affûter leur propre scie à vie.
  • Soutien aux diplômés : Fort réseau d’anciens élèves. Accès à vie gratuit au contenu MOOC et aux certificats gratuits, ateliers techniques et non techniques, club-house.
  • Les mesures et la surveillance – suivis quotidiennement concernent à la fois le contenu de régulation et le contenu PSS des étudiants et des groupes.
  • Environnement d’apprentissage immersif : jusqu’à 15 heures par jour, 6 jours par semaine pendant 12 semaines + 4 semaines sur la rampe = plus de 1 000 heures d’apprentissage appliqué en profondeur. Comparé à un diplôme traditionnel de premier cycle où un étudiant passera environ 1 000 heures spécifiques au plus.
  • Tous ces facteurs génèrent ensemble une expérience d’apprentissage totalement nouvelle et puissante, une nouvelle technologie d’enseignement qui vient soutenir l’université en tant que source supplémentaire de techniciens de l’industrie.

Emploi

Une semaine après l’obtention de leurs diplômes, les anciens étudiants commencent les entretiens d’embauche avec les entreprises partenaires de RBK et de manière indépendante avec d’autres entreprises. Généralement, la plupart des diplômés recevront plusieurs offres après quelques semaines et sélectionneront leur salaire et leurs conditions.

Les offres commencent généralement à 1500 TND net par mois mais peuvent dépasser 3000 TND pour les diplômés ayant une expérience professionnelle ou un diplôme d’études supérieures. En général, ils incluent 500 à 1000 TND d’augmentation de leurs salaires après une période de probation de 3 mois. Les avantages standard incluent un congé annuel de 21 jours et une assurance maladie complète. Les avantages sociaux supplémentaires peuvent inclure des indemnités de repas, de transport et de logement, des allocations pour la formation continue et les voyages de conférence, un ordinateur portable.

A titre d’exemple RBK a placé un diplômé sur le marché jordanien pour 3 200 JD (13600 TND) par mois chez Britecore – une agence d’assurance en ligne. Mohammad a 23 ans, aucune expérience en programmation avant son passage chez RBK et travaillait dans un restaurant.

Suivi

Les diplômés sont suivis pendant 24 mois par RBK, tous les trimestres, les compétences techniques et non techniques seront évaluées et comparées à un groupe de référence composé de diplômés universitaires.

RBK partenaire du développement des TICs en Tunisie

En tant qu’école du numérique, nous nous positionnons comme partenaire des acteurs économiques tunisiens afin de les soutenir dans leur expansion internationale en les aidant à faire face à la pénurie de développeurs informatiques à laquelle ils font face depuis quelques années. Les services de RBK sont gratuits pour les entreprises.

RBK créateur d’emploi

Nous offrons aux jeunes diplômés, quelle que soit leurs spécialité, l’opportunité d’accéder à une formation de qualité internationale débouchant sur des emplois décents, au bout de seulement quatre (4) mois de formation immersive.

L’accès à nos cursus se fait à travers une série de tests, tous les frais de la formation sont prélevés une fois le diplôme et l’emploi obtenus.

RBK œuvre à l’insertion professionnelle des jeunes issus des régions les plus défavorisées.

A vocation sociale, RBK entamera à partir de la rentrée des sessions de formation gratuites qui auront pour objectif de faciliter l’accès à l’emploi pour les jeunes dans les régions les plus défavorisés de Tunisie. 

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here