Raidet a contribué à une réduction significative du chômage des femmes diplômées en Tunisie

0
1000

Le programme national d’entreprenariat féminin et d’investissement, « Raidet », a joué un rôle important dans la réduction du taux de chômage des femmes diplômées du supérieur en Tunisie.

C’est ce qu’a déclaré la ministre de la Famille, de la femme, de l’enfance et des séniors, Amel Belhaj Moussa, lors d’une cérémonie tenue au siège du ministère, dédiée à la remise des avis de financement dans le cadre du programme Raidet.

403 avis de financement d’une valeur totale de 5,5 millions de dinars ont été remis aux femmes entrepreneures. Parmi les projets soutenus, on compte l’électrification de puits profonds, des laboratoires de produits cosmétiques, une agence de voyage et une pépinière d’arbres fruitiers.

La ministre de la Famille a souligné que ces nouveaux projets féminins permettront de créer 780 emplois. Elle a également précisé que de nombreux avis de financement ont été accordés aux femmes, avec un plafond de financement pouvant atteindre 300 000 dinars.

Au total, plus de 10 500 demandes de financement de projets ont été enregistrées sur la plateforme du programme. La ministre a également précisé que plus de 72% de ces demandes provenaient de femmes titulaires d’un diplôme du supérieur.

« Le taux de chômage des femmes au premier trimestre de l’année précédente était de 20,5%, et il a légèrement diminué pour atteindre 20,1% au quatrième trimestre », a-t-elle souligné.

Dans le cadre de la célébration de la fête de la femme le 13 août 2023, la ministre de la Famille a annoncé qu’un hommage sera rendu aux femmes qui ont réussi à lancer des projets grâce au programme Raidet. De plus, un prix spécial sera décerné au programme, et une journée de sensibilisation sera organisée dans tous les gouvernorats pour faire connaître davantage ce programme.

De son côté, le directeur général de la Banque tunisienne de solidarité (BTS), Khélifa Sboui, a exprimé la volonté de son institution de financer les projets féminins en Tunisie afin de favoriser le développement socio-économique du pays. Il a souligné que le programme Raidet est désormais connu au niveau régional et que plusieurs pays cherchent à tirer parti de cette expérience qualifiée de « réussie ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here