QUEL MODÈLE DE DÉVELOPPEMENT REGIONAL POUR LA NOUVELLE TUNISIE ?

0
464
Dans le cadre de ses efforts visant à contribuer au développement économique et social, la CONECT a lancé un programme national visant à renforcer le dialogue public privé au niveau des régions afin de créer une dynamique nouvelle basée sur la décentralisation.

Le programme a démarré le 31 janvier 2023 avec une table ronde à Gabès qui a permis de réunir une soixantaine de participants représentant les différentes parties prenantes à l’échelle régionale (PME du secteur privé, UTICA, CCISE, JCT, Groupe Chimique, Municipalité de Gabès, APII, ODS, IRADA, CIT, Associations de Développement Local…).

Cette journée a permis de constater la forte implication des participants et leur appel à un dialogue public privé sérieux et inclusif pour la conception des politiques de développement et la fixation des priorités à l’échelle régionale et plusieurs axes structurants ont pu être identifiés (économie circulaire, chaines de valeur, infrastructure de transport & logistique…) et il a été décidé de poursuivre la réflexion au sein de comités techniques spécialisés afin de définir une vision et concrétiser les idées de projets retenues.
La deuxième phase du programme s’est tenue le 23 février 2023 à Jendouba. Elle a également permis de réunir une cinquantaine de participants représentant les principales parties prenantes à l’échelle régionale (PME du secteur privé, CCINO, Municipalité de Jendouba, Municipalité de Boussalem, Municipalité de Ghardimaou, DDR, APII, CRDA, Domaine de l’Etat, ONA, CNFCPP, GDRP, Associations de Développement Local, enseignants, …).

Cette table ronde a également permis de confirmer une nouvelle fois une forte volonté de contribution active à la conception des politiques de développement régional mais également national et sectoriel (agriculture, tourisme, changement de vocation des terres agricoles…) avec les mêmes axes d’économie verte, valorisation des chaines de valeurs et l’infrastructure transport (Routes, Autoroute, Zones Frontalières, Trans-maghrébine, Trans-saharienne, Aéroport International de Tabarka Ain Drahem…).

Cette journée a également permis de constater la nécessité d’un renforcement significatif de l’investissement privé, national et étranger, de manière à pallier à l’insuffisance des investissements publics prévus et surtout doter la région de nouveaux projets structurants selon une approche rénovée dans le cadre de PPP plus ambitieux.

Les discussions ont en outre mis en exergue la nécessaire intensification des relations économiques tuniso-algérienne à travers une diplomatie économique pragmatique et une amélioration de l’infrastructure transfrontalière. A l’issue de cette rencontre, il a été prévu de poursuivre ce dialogue public privé avec des comités techniques pour définir une vision, affiner la réflexion et aboutir à des projets adaptés à la réalité du terrain et les véritables enjeux socio-économiques de la région.

Forte des résultats de ces deux premières expériences, la CONECT a décidé d’appuyer ces comités dans leurs travaux et se chargera de la diffusion des projets phares par un important effort de communication pour sensibiliser les décideurs publics, les opérateurs nationaux ainsi que la société civile à la nécessité, voire l’urgence, de leur concrétisation. Elle a également décidé d’étendre ces expériences à de nouvelles régions au cours des mois prochains.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here