Présentation de l’étude de perception de la corruption en Tunisie

0
904
étude de perception de la corruption en Tunisie

Le 31 mars à 11h, les résultats de l’enquête quantitative de perception de la corruption en Tunisie de l’année 2020 seront présentés et discutés lors d’une conférence de presse au siège de l’INLUCC. La conférence de presse sera présidée conjointement par le Président de l’Instance Nationale de Lutte Contre la Corruption, M. Imed Boukhris et par son Excellence l’Ambassadeur d’Allemagne en Tunisie, Dr Peter Prügel. Le Directeur Général du cabinet des études marketing et sondages – BJKA, M. Samy Kallel, présentera les résultats de l’étude qui a été réalisée la troisième année consécutive dans le cadre de la coopération tuniso-allemande.

Dans la vie quotidienne en Tunisie, la corruption est encore très présente et depuis 2011, la perception de la corruption chez les tunisiens et tunisiennes n’a pas beaucoup changé. Bien que la corruption soit perçue comme quelque chose de négatif par plus que 80% des personnes interrogées, 87,2% des tunisiens et tunisiennes pensent que la corruption a augmenté au cours de l’année passée. En plus, 28,5% des tunisiens et tunisiennes ont indiqué qu’ils ont connu une situation de corruption en 2020. Ceci représente un enjeu majeur pour le développement de la confiance citoyenne dans les institutions publiques lors du processus de transition démocratique de la Tunisie.

Ces chiffres ont été recueillis dans le cadre d’une étude sur la perception de la corruption auprès des tunisiens et tunisiennes en 2020. Les résultats fournissent une base précieuse pour une discussion plus approfondie. L’enquête de terrain, réalisée en novembre et décembre 2020 sur un échantillon représentatif de 1000 ménages, a permis de collecter et d’analyser la perception du citoyen tunisien quant aux causes et conséquences de la corruption ainsi que sur la notoriété de l’Instance Nationale de Lutte Contre la Corruption (INLUCC) et des autres acteurs intervenant dans le processus de lutte contre la corruption. L’étude a été réalisée par BJKA Consulting pour la troisième année consécutive. En plus des résultats de l’enquête, des recommandations concrètes et des pistes d’amélioration pour faire face à la corruption seront également discutées par les intervenants.

Cette enquête a été réalisée dans le cadre du projet « Prévention et lutte contre la corruption en Tunisie » qui est financé par le Ministère fédéral des Affaires Etrangères Allemand (AA) et mis en œuvre par l’Instance Nationale de Lutte Contre la Corruption (INLUCC) conjointement avec la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here