Pourquoi l’hydrogène vert est une opportunité en or pour la Tunisie ?

0
370

Le coup d’envoi du projet « Hydrogène vert au service d’une croissance durable et une économie de décarbonisée en Tunisie – H2Vert.TUN » a été officiellement donné.

Ce projet, qui marque le premier engagement concret de la Tunisie dans le domaine de la production de l’hydrogène vert, est mandaté par le ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ) et mis en œuvre par la GIZ en coopération avec le ministère de l’industrie, des mines et de l’énergie.

Le projet est articulé sur 4 composantes stratégiques :

  • Le développement de la stratégie nationale pour l’hydrogène vert, 
  • L’appui à la création d’une économie de l’hydrogène vert, 
  • Le renforcement de la recherche, 
  • La formation et l’innovation et la mise en place d’un hub technologique tuniso-bavarois pour l’hydrogène vert.

L’objectif est d’améliorer les conditions cadres afin de développer une chaîne de valeur basée sur les énergies renouvelables pour l’hydrogène vert et ses dérivés en Tunisie.

L’hydrogène vert est fabriqué à partir d’eau et d’électricité issue d’énergies renouvelables, permettant d’obtenir une empreinte carbone nulle. Le procédé d’électrolyse permet de produire de l’hydrogène mais également de l’oxygène et de la chaleur.

Face à la situation nationale et internationale actuelle, la Tunisie doit impérativement chercher des alternatives énergétiques. Prendre le virage de l’hydrogène vert représente ainsi une réelle opportunité pour la Tunisie et sa transition énergétique.

Les énergies fossiles sont limitées et le déficit énergétique avoisine les 50%, sans oublier la hausse des prix de l’énergie qui explosent, la Tunisie pourrait tirer son épingle du jeu avec de nouvelles opportunités dans le domaine de l’hydrogène.

En effet, Belhassen Chiboub, directeur général de l’électricité et de la transition énergétique au ministère de l’industrie a affirmé que l’hydrogène vert remplacera le pétrole dans l’avenir.

« La Tunisie pourra exporter l’hydrogène vert dans le cadre d’un partenariat avec l’Union européenne qui pourra développer les autres industries comme le secteur des transports. », a-t-il souligné.

Hichem Anen, PDG de la STEG, a fait savoir que le projet de l’hydrogène vert est un projet stratégique pour la Tunisie, ajoutant qu’il est important de changer le modèle énergétique et de migrer vers les énergies renouvelables et estimant que le mix énergétique sera de 35% d’ici 2032. Cette stratégie couvre la production, le transport, la distribution et l’exportation de l’hydrogène vert, notant qu’il faut installer des réseaux de transport et de distribution de l’hydrogène. 

Rating: 5.0/5. From 2 votes.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here