Porsche enregistre une croissance durable sur l’exercice 2020

0
457
Porsche

Au titre de l’exercice 2020, Porsche AG enregistre un chiffre d’affaires de 28,7 milliards d’euros, une hausse de plus de 100 millions d’euros en glissement annuel, ce qui constitue un nouveau record. Le résultat opérationnel s’établit à 4,2 milliards d’euros. En 2019, il était de 4,4 milliards d’euros hors éléments exceptionnels (3,9 milliards d’euros après éléments exceptionnels).

Le taux de rentabilité opérationnelle s’établit à 14,6 % en 2020. Malgré une situation économique difficile, ce taux se situe dans la fourchette des objectifs stratégiques fixés. En dépit de l’arrêt provisoire de la production au cours de l’année 2020, les chiffres de l’activité opérationnelle sont quasi équivalents à ceux enregistrés en 2019, un exercice durant lequel l’entreprise avait réalisé une solide performance. Au total, Porsche a livré plus de 272 000 voitures dans le monde, un chiffre en baisse de seulement 3 % par rapport à celui affiché à l’exercice 2019, au cours duquel les meilleurs chiffres de ventes avaient été enregistrés à ce jour. Le bénéfice avant impôts est de 4,4 milliards d’euros, en hausse par rapport à 2019.

« Dans un contexte difficile, Porsche peut se prévaloir d’un exercice 2020 réussi », a déclaré Oliver Blume, Président du Directoire de Porsche AG. « Il y a quatre raisons à cela : notre offre de produits suscite l’engouement du public, nos modèles électriques emportent l’adhésion de nos clients, notre marque fait preuve d’une remarquable capacité d’innovation et l’entreprise a su gérer la crise avec détermination. En 2020, plus de 20 000 modèles Taycan ont été livrés. La première sportive 100 % électrique de la marque est ainsi le modèle électrique sportif le plus vendu de sa catégorie. Le Taycan a reçu une cinquantaine de prix internationaux, ce qui témoigne de son succès mondial. Il a notamment été élu ‘voiture la plus innovante au monde’. Porsche se distingue par la solidité de son cœur de métier, la durabilité de son action, sa responsabilité sociétale et ses technologies novatrices. »

« Nous sommes très fiers des résultats enregistrés par l’entreprise », a commenté Lutz Meschke, Vice-président du Directoire de Porsche AG, Directeur financier et Directeur des systèmes d’information du groupe. « Nous avons su relever les nombreux défis auxquels nous étions confrontés et maintenir notre rentabilité opérationnelle dans la fourchette des objectifs stratégiques, avec un taux de 14,6 %. »

Pour Lutz Meschke, les chiffres record affichés en 2020 dans une situation économique mondiale difficile attestent de la pertinence du système de gestion des coûts et des flux de trésorerie instauré rapidement au sein de l’entreprise. « Durant la crise, notre première priorité fut de veiller à nos liquidités. Il nous a fallu réduire les coûts qui n’étaient pas absolument indispensables. » Pour autant, Porsche n’a jamais perdu de vue ses objectifs à long terme. « Nous n’avons pas rogné sur les dépenses d’avenir. Nous continuons à investir massivement dans la transformation de l’entreprise, la digitalisation et l’électrification. Faire des économies dans ces domaines nuirait rapidement à notre compétitivité. Notre gestion des coûts et des flux de trésorerie constitue une référence. Nous avons pérennisé notre activité afin de pouvoir repartir à plein régime après la crise. »

Renforcement du programme de rentabilité

Porsche a de nouveau renforcé son ambitieux programme de rentabilité « Profitability Programme 2025 ». « Nous nous sommes fixé un nouvel objectif : améliorer notre résultat de 10 milliards d’euros en cumul d’ici 2025, puis de 3 milliards d’euros par an après cette période », a déclaré Lutz Meschke. « L’aspect le plus important de notre programme de rentabilité n’est pas le plan d’économies, mais les projets d’innovation. Il ne s’agit pas tant de réduire les coûts que d’optimiser intelligemment nos processus et de faire émerger des idées nouvelles pour développer de nouvelles activités. »

Dans un environnement de marché difficile, Porsche a maintenu ses effectifs à quelque 36 000 salariés. « Aucun salarié ne doit craindre pour son emploi. Nous avons conclu un accord de sécurisation de l’emploi qui assure le maintien de nos effectifs dans notre cœur de métier jusqu’à 2030 », a ajouté Lutz Meschke. « Nous ne supprimons aucun poste et ne nous séparons d’aucune filiale.

Au contraire, nous investissons dans nos ressources humaines et misons sur l’avenir. Cette stratégie est gagnante : Porsche a augmenté son efficacité et diminué son seuil de rentabilité. C’est ainsi que nous entendons atteindre notre objectif stratégique de rentabilité opérationnelle de 15 % en 2021, en dépit de la situation économique difficile du moment ». Comme lors des exercices précédents, Porsche entend redistribuer une partie des bénéfices de l’entreprise à ses salariés. Pour 2020, la prime exceptionnelle, versée sur la base du volontariat par l’entreprise, sera de 7,850 euros.

Porsche vise un bilan carbone neutre pour 2030

Pour lutter contre le réchauffement climatique, Porsche AG s’est fixé un autre objectif ambitieux : « La durabilité est une composante essentielle de notre Stratégie 2030. À ce titre, nous avons adopté une approche globale qui intègre les dimensions économique, écologique et sociale », a déclaré Oliver Blume. « Nous avons lancé un programme complet de décarbonation avec un objectif clair : Porsche entend présenter un bilan neutre en carbone sur l’ensemble de sa chaîne de création de valeur d’ici 2030. Pour cela, nous allons nous attacher à réduire voire à éliminer nos émissions de CO2. Nos principaux sites, comme Zuffenhausen, Weissach et Leipzig, sont neutres en carbone depuis 2021. Nous comptons investir plus d’un milliard d’euros dans la décarbonation sur les 10 prochaines années. Nous avons posé un premier jalon : le Taycan Cross Turismo, qui a été présenté en première mondiale début mars, est le premier véhicule qui est neutre en carbone sur toute sa phase d’utilisation. »

En 2020, un tiers des modèles livrés par Porsche en Europe était entièrement ou partiellement électrique. Les modèles électrifiés représentent 17 % des modèles livrés à l’échelle mondiale. En 2025, la moitié des véhicules neufs Porsche vendus sera équipé d’un moteur électrique. En 2030, plus de 80 % des véhicules neufs de la marque seront électrifiés.

Pour Porsche, la durabilité de l’activité économique fait partie intégrante de la responsabilité sociétale de l’entreprise. Ainsi, l’entreprise a lancé un programme d’aide pendant la pandémie, baptisé « Porsche helps ». De nombreux collaborateurs de l’entreprise se sont engagés bénévolement dans des actions de bienfaisance et ont fait des dons à des œuvres humanitaires. Pour aider à lutter contre les effets de la pandémie, Porsche a porté le montant de ses dons à 5 millions d’euros. Les dons alimentaires aux associations allemandes qui distribuent des repas aux plus démunis ont doublé.

Des chiffres de ventes solides

Les livraisons de véhicules Porsche attestent du solide positionnement de la marque dans le monde. Le nombre de voitures de sport livrées aux clients est resté globalement stable. Le Cayenne est le modèle le plus vendu, avec 92 860 unités livrées, une hausse de 1% en glissement annuel. 20 015 modèles Taycan ont été livrés en 2020, en dépit d’un arrêt de la production pendant six semaines au printemps, qui a coïncidé avec le lancement de la production du nouveau modèle et de nombreuses premières sur le marché.

La Chine demeure le marché unique le plus vaste : Porsche a livré 88 968 véhicules aux clients chinois en 2020, une hausse de 3% par rapport à 2019. La croissance dans les régions Asie-Pacifique, Moyen-Orient et Afrique se poursuit, avec 121 641 unités livrées en 2020, une augmentation de 4% en glissement annuel. Porsche a livré au total 80 892 véhicules en Europe. En Amérique, 69 629 modèles Porsche ont été livrés.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here