Photovoltaïque : 18 candidats obtiennent les premiers certificats des métiers dans le domaine de la maîtrise de l’énergie

0
258
Innorpi

Dix-huit candidats opérant dans le photovoltaïque ont obtenu,  un certificat des métiers (selon la norme internationale ISO 17024) dans le domaine de la maîtrise de l’énergie. C’est ce qu’a annoncé la directrice de la Direction certification à l’Institut national de la normalisation et de la propriété industrielle (INNORPI), Nahla Rachico.

Le projet de certification des installateurs/mainteneurs des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau est le premier du genre en Tunisie.

Intervenant, lors d’un séminaire national sur la certification des métiers de la maîtrise de l’énergie, organisé jeudi 2 mai 2019 à Tunis, Rachico a expliqué que “ce projet, dont la mise en place a commencé en 2017, s’inscrit dans le cadre du Programme national de certification des personnes dans le domaine de la maîtrise de l’énergie (efficacité énergétique et énergies renouvelables) mis en œuvre par l’Agence nationale pour la maîtrise de l’énergie (ANME), en partenariat avec l’Agence de coopération allemande de développement (GIZ).

L’objectif de cette certification est de professionnaliser ce corps de métier et de valoriser la compétence de la main-d’œuvre tunisienne qualifiée en matière de maîtrise de l’énergie.

Il s’agit d’évaluer et d’identifier formellement les compétences nécessaires à l’exercice d’une activité professionnelle, en conformité avec un référentiel métier, a-t-elle encore fait savoir.

Pour ce faire, trois sessions pilotes ont été organisées dans le cadre de ce projet dans les trois centres d’examen conventionnés avec l’INNORPI. D’autres sessions seront périodiquement  organisées par l’INNORPI (la prochaine aura lieu en septembre 2019).

Le représentant du département de certification à l’INNORPI, Skander Masmoudi, a, pour sa part, précisé que la mise en place d’une certification des compétences va améliorer la qualité des services fournis par les opérateurs actifs dans le domaine de la maîtrise de l’énergie et permettre à l’INNORPI d’attester des compétences des personnes formées.

« Une fois la démarche lancée par l’entreprise, la certification des compétences lui permettra d’optimiser la performance de ses activités d’installation et de maintenance grâces à des collaborateurs compétents et de disposer d’un levier de différenciation concurrentiel », a-t-il indiqué.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here