Nouveaux standards pour les services cloud en Tunisie : Ce que révèle le dernier arrêté ministériel

0
415

Un nouvel arrêté ministériel vient de paraître dans le Journal Officiel de la République Tunisienne (JORT) n°49 du 16 avril 2024.

Ce nouvel arrêté apporte des modifications importantes à celui du 13 septembre 2023 concernant les conditions pour obtenir les labels « Fournisseur de services informatiques en nuage gouvernemental (G-cloud) » et « Fournisseur de services informatiques en nuage national (N-cloud) ».

Selon l’article 4 de cet arrêté, l’Agence Nationale de la Cybersécurité (ANC) est désignée pour octroyer le label N-cloud à tout fournisseur de services d’hébergement basé en Tunisie, qu’il soit du secteur public ou privé, à condition qu’il remplisse certains critères stricts.

Parmi ces critères, le fournisseur doit offrir au moins un service informatique en nuage, respecter les normes internationales de cybersécurité et de continuité d’activité, et garantir un support technique disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 pour les structures bénéficiaires des services cloud.

De plus, il est exigé que les centres de données primaires et de secours soient situés sur le territoire tunisien, bien que cette condition ne s’applique pas aux fournisseurs de services d’espace de co-location.

Quant à l’article 5, il stipule que le label G-cloud peut être attribué par l’ANC à tout fournisseur de services d’hébergement en Tunisie, du secteur public ou privé, qui possède déjà le label N-cloud, et qui est connecté au réseau national intégré de l’administration ainsi qu’à la plateforme nationale d’interopérabilité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here