Notre pays n’a pas fini d’étonner le monde !!!

0
437
Selma Benkraiem

La Tunisie -pour moi, le plus beau pays du monde- n’a pas fini d’étonner les autres. N’a-t-il pas été le premier à abolir l’esclavage en 1846, à être parmi les pionniers du combat contre le colonialisme dès les années 1920, à avoir rendu l’école obligatoire et gratuite pour les garçons comme pour les filles et surtout, à avoir accordé aux femmes les mêmes droits que les hommes ? La plupart de ces mesures, intervenant dès le début du vingtième siècle, dans un pays musulman, de surcroît conservateur, conformiste et traditionnaliste comme l’ont été tous les pays de l’Islam, ont été considérées comme les plus révolutionnaires de leur temps.

Elles ont rencontré, surtout parmi les religieux et les orthodoxes, une opposition farouche. Impensables à cette époque, incroyables dans des pays encore sous-développés à tous points de vue, ces mesures, ne pouvaient être prises que par un leader d’une stature exceptionnelle, un leader qui avait fait ses preuves et qui jouissait de la confiance de tout le peuple tunisien. Mais, qui pouvait être cet homme ? Il a été le fondateur de l’Etat tunisien moderne, l’émancipateur de la femme avec la promulgation du Code du Statut Personnel, unique dans le monde musulman et celui qui a généralisé l’enseignement qui deviendra obligatoire pour les garçons comme pour les filles et gratuit pour tous.

Cet homme devenu célèbre, cet immortel n’est autre que le Combattant Suprême, le président Habib Bourguiba, premier Président de la République Tunisienne.

Ce qui est remarquable, c’est que la femme tunisienne a, bel et bien, mérité la confiance du président Bourguiba : elle a toujours été à la hauteur. Brillante à l’école et à tous les niveaux (primaire, secondaire et supérieur), elle a été, très souvent, parmi les lauréats aux examens de fin d’études.  

Sérieuse dans son travail, soucieuse des détails, à cheval sur les principes, elle a toujours brillé par sa compétence, par sa volonté de réussir et surtout, de bien faire. A chaque fois qu’on lui a confié une mission ou une charge, elle s’est pliée en quatre pour la mener à bien et à terme.

C’est pourquoi la désignation de Madame Najla Bouden Romdane comme Chef de gouvernement n’est pas une surprise. L’opinion publique a une excellente impression sur les capacités des femmes tunisiennes et ce, dans tous les domaines. Aussi, lui souhaitons-nous bon vent car elle est capable de relever ce défi. 

Bonne chance chère Madame.

Rating: 4.5/5. From 1 vote.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here