Nidhal REZG : «L’Ordre qui crée le désordre.»

0
430

Nidhal REZG, Ingénieur génie électrique de l’école nationale d’ingénieurs de Tunis, Professeur des Universités, Directeur du laboratoire de Génie Informatique, de Production et de Maintenance Université de Lorraine Nancy – France

Quelle tristesse pour moi, un ancien diplômé de l’ENIT, d’avoir pu prendre connaissance du récent communiqué de l’Ordre des Ingénieurs Tunisiens annonçant l’adossement du programme de certification national des écoles d’ingénieurs au label européen EUR-ACE.

Au fil des décennies, la Tunisie aura su produire des formations d’ingénieurs permettant à leurs diplômés une parfaite insertion professionnelle, tant sur le territoire national qu’à l’étranger, témoignant ainsi de la qualité reconnue de ces formations.

Aujourd’hui, on nous propose comme avancée majeur d’adapter nos standards tunisiens à ceux proposés sur le continent Européen à travers le label EUR-ACE. Tenir pour perspective l’atteinte de ce seul référentiel est le témoignage d’un manque d’ambition flagrant de la part du conseil de l’Ordre, dont pourtant les membres sont issus de nos formations d’ingénieurs. Cultivons nous une certaine honte, un certain complexe à l’égard des formations étrangères ?

Les entreprises qui recrutent nos diplômés ne formulent pas ce genre d’avis et nous devons continuer à être à leur écoute pour continuer à proposer des formations de haut niveau, dépassant les standards internationaux. Il s’agit d’ailleurs de se souvenir que l’association ENAE, gestionnaire du label EUR-ACE, s’associe étroitement avec les organismes nationaux de qualification des formations d’ingénieurs pour ne pas s’y substituer mais au contraire, valider des minima d’exigences facilitant la reconnaissance internationale.

Comme l’a justement dit Michel Ange, « le plus grand danger pour la plupart d’entre nous n’est pas que notre but soit trop élevé et que nous le manquions, mais qu’il soit trop bas et que nous l’atteignons ».

Soyons fiers des efforts accomplis par les universités et écoles tunisiennes pour aujourd’hui proposer des formations d’ingénieur de qualité, dont la meilleure reconnaissance est celle octroyée par les entreprises qui recrutent leurs diplômés et faisons en sorte que le label EUR-ACE ne constitue qu’a minima un plancher. ENAE sera dès lors fière de solliciter un partenariat avec l’OIT, reconnaissant la qualité de nos formations.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here