Nabil Youssef :«Notre point fort réside dans nos ressources humaines.»

0
671
Nabil Youssef CEO & Founder Insomea

Interview avec Nabil Youssef, CEO & Founder- Insomea.

Pour commencer, pouvez-vous nous présenter votre parcours et le cheminement de la création d’Insomea ?

C’est à l’âge de 11 ans que m’est venue l’envie d’entreprendre…J’ai donc eu plusieurs expériences en parallèle avec mes études. 

J’ai entre-autre, monté une société de menuiserie avec Anis Bahi (mon ami d’enfance). Nous fabriquions des ardoises pour les écoliers ainsi que des tableaux blancs. Nous avons démarré avec très peu de moyens : nous fabriquions des quantités industrielles que nous vendions à travers tout le pays tout de même.

Après avoir terminé mes études, j’ai occupé plusieurs postes en entreprises dans divers secteurs : j’ai vite jugé qu’un entrepreneur devait avant tout se «faire la main» dans de grandes enseignes. Mon expérience la plus conséquente, c’était au sein de l’ABC Banque, où j’ai appris le fonctionnement du corporate et des multinationales. 

2013 a été un tournant dans ma vie : j’ai monté ma première boîte de consulting, même si je l’ai ensuite abandonnée pour un poste de directeur IT d’un Group Emirati basé à Bahreïn. 

Insomea, mon grand bébé, je l’ai monté en 2017, en tant que partenaire Microsoft, spécialisé dans le Cloud.

Quelle est votre vision de l’entrepreneuriat ? Et Quelles sont les qualités essentielles, selon vous, quand on souhaite devenir entrepreneur ?

Pour moi, l’entrepreneuriat n’a rien d’exceptionnel. Il ne faut pas oublier qu’une grande partie de la population est entrepreneure.  Je trouve finalement que le plus dur, c’est de se lancer ! On a d’ailleurs encore plus de mérite lorsqu’on occupe déjà un poste confortable. Se lancer dans l’entreprenariat demande du courage et un soupçon d’insouciance…Je m’explique : je préfère largement prendre des risques et entreprendre plutôt que d’avoir des regrets. C’est ce point précisément qui fait qu’un entrepreneur en est un, et un bon ! 

Une fois le premier pas exécuté, il faut aussi faire preuve de persévérance. Il faut savoir qu’on entre dans une remise en question continue, mais cette remise en question aide à faire face au challenge ! 

Un bon entrepreneur se doit toujours de «vouloir apprendre». Il doit accepter d’apprendre de toutes sortes de situations et surtout, de tout le monde, sans craintes ni honte aucune. Mais si je devais faire ressortir la qualité qui, selon moi, est primordiale pour être un bon entrepreneur, ce serait la flexibilité. Personnellement, je trouve qu’être flexible permet de rester plus objectif au quotidien. Il faut absolument éviter d’être trop rigide. La preuve, je la tiens de mon expérience personnelle avec la création d’Insomea : elle n’a pas pris la direction de départ et j’ai eu raison de partir dans des directions différentes ! Je précise aussi l’importance de la lecture, qui m’a aidé à avoir de nouvelles idées.

Quels sont les principaux challenges auxquels vous avez fait face ?

Ils sont sans aucun doute financiers, humains et psychologiques. Financiers car au départ, les temps sont durs ! Puis arrive une très grosse charge de travail.  

Sur le plan humain, j’ai trouvé difficile de motiver une poignée de collaborateurs et de les convaincre que votre projet, votre bébé a un réel potentiel. Mais finalement, quand on y croit vraiment et qu’on développe cette certitude, on arrive à ce qu’ils se surpassent avec vous, heureusement !   

Au niveau psychologique, on vit dans l’incertitude la plus totale. Je pense que la plupart des entrepreneurs dorment mal le soir…

Parlez-nous de votre style de management chez Insomea ?

Chez Insomea, on essaie au maximum de responsabiliser nos collaborateurs pour qu’ils soient le plus autonome possible !  Nous sommes conscients que notre point fort réside dans nos ressources humaines. J’ai l’immense chance de n’être entouré que de personnes dévouées et passionnées… 

Selon moi, un bon entrepreneur doit avant tout comprendre qu’un bon projet, ce n’est pas l’idée, mais surtout comment cette idée est exécutée. Pour cela, il faut avant tout commencer par trouver des clients et réaliser ses premiers 100KTND. Une fois réalisés, il faut alors définir sa stratégie finale en fonction des premiers retours. C’est un challenge intéressant et très satisfaisant !

Equipe Cloud

Pourquoi le Bahreïn ?

J’ai commencé à Bahreïn par hasard. Mais après, J’ai découvert un pays où il est très facile de lancer un business. Tout est simple, bien organisé et fortement digitalisé.

Bahreïn est au cœur du GCC, un marché en plein essor avec un potentiel de croissance énorme. Le Bahreïn est un petit pays, certes, mais il ouvre les portes envers le marché saoudien qui représente une des plus grandes économies dans la région et dans le monde (l’Arabie Saoudite fait partie du G20). L’infrastructure IT au Bahreïn est très développée et les encouragements et supports gouvernementaux pour les startups sont très alléchants. En fait, plusieurs startups et sociétés IT internationales ont choisi de s’implanter au Bahreïn, à l’instar d’AWS (Amazon Web Services). Du point de vue culturel, c’est un pays très ouvert et le peuple bahreïni est très accueillant.   

Ce qui m’a aussi séduit, c’est que l’éducation au Bahreïn est bien développée et suit des normes internationales. Les jeunes diplômés Bahreïnis sont hautement qualifiés, maîtrisent très bien la langue anglaise qui est la langue universelle de l’IT et des affaires et sont très assidus et dévoués. Jusqu’à maintenant, je n’ai eu que de bonnes surprises. Toute l’équipe est formée de jeunes diplômés Bahreïnis et on ne cesse de s’élargir. Cela donne aussi une dimension multiculturelle à l’entreprise.

Equipe du Bahreïn

Pourquoi recruter des Bahreïnis ?

L’éducation au Bahreïn est bien développée et suit des normes internationales. Les jeunes diplômés Bahreïnis sont hautement qualifiés, maîtrisent très bien la langue anglaise qui est la langue universelle de l’IT et des affaires et sont très assidus et dévoués. Jusqu’à maintenant, je n’ai eu que de bonnes surprises. Toute l’équipe est formée de jeunes diplômés Bahreïnis et on ne cesse de s’élargir…Ce qui prouve que cela a été une bonne décision.

Comment entrer dans un nouveau marché quand on a pas de connexions ?

Dans la vie comme dans le monde professionnel, il faut commencer petit et viser grand. On a vraiment fourni d’énormes efforts au départ pour satisfaire les quelques clients que nous avions, mais ensuite, on a vite été bien recommandé par nos clients qui nous en ont apporté d’autres, et ainsi de suite. Bahreïn est un petit pays où tout le monde se connaît, y compris la communauté IT. Il va de soi que votre réputation vous précèdera où que vous alliez !  Heureusement pour nous, la nôtre a toujours été très bonne, au point que Microsoft même nous recommandait à ses clients et il est vrai que cela nous a énormément aidés.

Quelles sont vos plus grandes réalisations ?

Grâce à la bonne réputation, la confiance que nous avons bâtie avec Microsoft et nos clients, nous avons été choisis pour déployer les dernières technologies de Microsoft avec de grands comptes notamment dans les domaines de la sécurité, de l’éducation et des services Cloud. 

Parmi nos grands projets réalisés, je citerai le déploiement de «Sentinel» pour BAPCO, la compagnie pétrolière nationale au Bahreïn et le déploiement d’une plateforme e-learning basée sur Microsoft Teams pour le ministère de l’Education au Bahreïn. Nos efforts, pendant l’année 2020, ont été couronnés par l’obtention du prix «Microsoft Partner of the Year» qui est un accomplissement de taille étant donné que nous sommes encore une jeune start-up !

Pourquoi vous intéresser aux start-up ?

Pour moi, les start-up, l’entrepreneuriat et l’initiative privée ne sont pas seulement  une tendance, MAIS la solution qui sauvera la Tunisie.

Je vois en INSOMEA, le moyen d’avoir un impact social, ce qui, selon moi, est un devoir envers mon pays. Sur le plan stratégique, cela s’inscrit dans notre vision à long terme. Il ne faut pas oublier qu’une start-up d’aujourd’hui deviendra demain une grande entreprise ; il vaut donc mieux se positionner au bon moment!

Avez-vous implémenté ce programme avant ?

Nous travaillons avec beaucoup de Start-up en Tunisie et au Bahreïn. Nous collaborons aussi étroitement avec des incubateurs  tels que Flat6Labs Tunisie et Flat6Labs Bahreïn…

Qu’est-ce qui vous différencie des autres incubateurs ?

Je dirais que la principale différence est notre point de focus. Contrairement aux incubateurs qui se focalisent sur l’aspect business et managérial, nous sommes axés sur l’aspect technologique. Nous proposons une offre adaptée aux startups et à leur culture, tout en nous assurant que le niveau de service offert reste bien le même que celui d’une grande entreprise.

Comment votre offre peut-elle aider les start-up à devenir plus efficaces ?

Nous, nous apportons l’expérience entreprise avec tous les aspects nécessaires au succès. Le but est d’aboutir à des solutions optimisées d’un point de vue des performances, de la sécurité et du coût, tout en s’adaptant à la taille et au budget d’une start-up.

Pourquoi est-ce crucial pour une start-up d’adhérer à ce programme ? Vous ne remplacez pas leur IT ?

La composante technologique /digitale est au cœur de l’activité d’une start-up. Elle est aussi déterminante dans la réussite ou bien dans l’échec de cette dernière. 

Nous sommes une extension de l’équipe IT. L’idée est de mettre à disposition des start-up des ressources “à la demande” qu’il s’agisse de services informatiques ou bien de ressources humaines hautement qualifiées.

Comment adhérer à ce programme prometteur ?

Il vous suffit de contacter notre équipe INSOMEA. Nous nous chargeons ensuite de vous guider !

D’autres conseils aux start-up ?

Oui. Il est important, voire capital, de s’assurer de bien réfléchir et ce, le plus tôt possible à mettre en place des solutions informatiques fiables. La composante IT est une pièce maîtresse dans tout projet et aussi la clé du succès !

Pourquoi l’éducation est-elle un point clé de la stratégie Insomea ?

Insomea est une société spécialisée dans le Cloud et, pendant la pandémie, nous avons été sollicités par de nombreuses universités et instituts d’enseignement car ils étaient obligés de donner leurs cours en ligne. Nous leur avons fourni tous les outils, équipements et formations nécessaires pour les intégrer. Notre offre tourne autour de MS Teams for Education ainsi que de nombreux autres outils au sein de Microsoft 365 tels que : Forms, Stream, Planner… L’enseignement traditionnel que nous connaissions autrefois deviendra dans un proche avenir une partie du passé et la nouvelle façon d’enseigner (apprentissage hybride et mixte) les remplacera très bientôt…

Pourquoi avez-vous embauché des professeurs universitaires expérimentés ?

L’éducation est un secteur stratégique pour nous et nous devons nous assurer qu’ils ont l’expérience du métier. Nous avons besoin de personnes ayant une expérience dans le domaine, parlant la même langue (pédagogie).

Nous sommes en outre, en train de travailler sur un nouveau programme axé sur le Cloud en collaboration avec des universités et des instituts.

Aujourd’hui, on entend beaucoup parler de l’apprentissage hybride, pourquoi maintenant et en quoi consiste-t-il ?

L’apprentissage hybride est la nouvelle tendance en éducation, il consiste en un mélange d’apprentissage traditionnel et d’apprentissage en ligne. 

Imaginons par exemple que nous ayons une politique créée par le ministère de l’Enseignement supérieur disant que l’assiduité des étudiants dans les classes devrait être inférieure à 50%. L’université doit adhérer à la politique et divisera les classes en 50% des élèves qui assisteront à la conférence en présence et l’autre moitié assistera en ligne. C’est le concept d’apprentissage hybride. La faculté gérera les groupes d’étudiants en utilisant des logiciels appropriés tels que (MS Teams) et du matériel (Logitech Rally). Là où MS Teams est le logiciel central de MS 365, c’est qu’il permet de mener et d’enregistrer des conférences, de discuter avec les étudiants, de créer des devoirs, de mener des Quiz…alors que Logitech Rally est un matériel à installer dans la salle de classe et, est équipé d’une caméra haute définition et un microphone intelligent. Ces derniers fourniront à l’étudiant distant une haute qualité du tableau blanc et une excellente qualité du son. Les élèves éloignés auront l’impression d’être présents dans la classe ! 

Quels sont les avantages qu’Insomea offrira aux universités, instituts et collèges ?

En plus d’être fournisseur de ses solutions (Microsoft 365 et logitech rally), on accompagne les université pour la mise en place et l’adoption de ses solutions moyennant l’aspect stratégique pour choisir la bonne approche et les meilleures solutions, passant par les aspects techniques d’installation, migration et déploiement et allant surtout à la formation et au développement des scénarios d’utilisations adaptés au besoin de l’institution.  

D’ailleurs, nous sommes certifiés « Partenaire global de formation de Microsoft » pour le secteur de l’éducation.

Où se place le marketing digital dans tous les services de transformation/accélération d’entreprise qu’Insomea offre ?

La transformation digitale concerne tous les secteurs de l’entreprise qui doivent en permanence s’adapter afin de suivre l’évolution de l’environnement actuel. Elle est d’ailleurs perçue comme une optimisation des processus métier, le marketing est en effet le pivot d’existence sur le marché. 

Le trend de la transformation digitale qui impacte toutes les organisations à travers le monde est aujourd’hui passé à un nouveau stade. Etant une entreprise qui aide les entreprises dans la « change Management », nous déployons notre expertise multidisciplinaire dans le Marketing aussi, qui considéré comme LA première ligne business (ligne d’attaque) de toute entité.

Qu’est ce qui se passe dans le monde Marketing Digital de Insomea ?

Chez Insomea, nous considérons que “rien ne se perd, tout se transforme digitalement”. Nous aidons nos clients à développer des stratégies ciblées et axées sur les données.

Nous avons une vision différente, planifiée et stratégique. Nous avons bâti une Unité de Marketing offrant des services premiums, passant du marketing classique, à l’ère digitale avec une optique révolutionnaire : Le Marketing PERFORMANCE.

Toute composante marketing se place dans le centre d’un scénario de conversion qui aide les entreprises à accroitre 3 leviers dans le parcours : Le Branding, La Génération de Lead et L’expérience client.

Quels services offrez-vous en tant qu’agence de marketing ?

Nous offrons des services marketing qui aident les entreprises à repenser leurs stratégies marketing, chaînes de valeur, process et feuilles de route.

Nous créons des expériences de marque authentiques qui engagent, inspirent et convertissent le public à chaque point de contact à savoir :

  • Conception et développement Web 
  • Marketing des réseaux sociaux 
  • Publicité sur les réseaux sociaux 
  • Branding et identité visuelle 
  • Optimisation des moteurs de recherche 
  • Publicité sur les moteurs de recherche 
  • Marketing de contenu et narration

Travaillez-vous principalement avec des PME ? Dans quelles régions ?

Nous couvrons la Tunisie avec des services de marketing haut de gamme, en collaboration avec des petites, moyennes et grandes entreprises. Nous croyons que les petites entreprises font une grande différence ! Nous travaillons également avec des moyennes et grandes entreprises de la région MENA touchant plusieurs secteurs tels que le secteur de l’éducation, travaillant comme extension marketing du ministère de l’Éducation à Oman et à Bahreïn.

L’industrie automobile avec « La marque la plus vendue au monde» avec sa filiale en Tunisie Avec des entreprises b2b spécialisées dans les solutions d’itinérance numérisées pour l’industrie des télécommunications. Nous couvrons la Tunisie mais aussi toute la région MENA.

Vous avez un peu parlé du marketing de performance. Pensez-vous que les consommateurs et les spécialistes du marketing voient les mêmes paramètres en marketing ?

Nous pensons que le marketing nécessite  de la créativité mais surtout de l’efficacité ainsi que de la conversion.

Nous développons des stratégies qui aident les clients à comprendre et à établir des ratios de transformation , sur la base de leurs Traffic web où l’engagement créé sur les réseaux sociaux. L’analyse de Data Marketing n’est pas le « futur » mais cela est notre présent. Le marketing d’aujourd’hui dépend de la Data collectée, de son utilisation mais aussi d’une analyse pointue ,créative et efficace.

Où est-ce que vous vous voyez dans cinq ans ?

Nous serons, je l’espère, une firme complète de branding et de marketing de performance qui aidera les entreprises à élever les standards de la marque, changer l’écosystème marketing dans la région avec l’incarnation de nouvelles méthodes basées sur l’intelligence artificielle et la Big Data.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here