Municipales 2018 : la mort des partis, la suprématie du Parti ! 

0
243

Indépendamment du résultat final, c’est le remplissage des caisses de l’Etat qui compte. Beaucoup de promesse avec des caisses de vides ! Oui en effet, maintenant qu’ils sont élus,ces promesses municipales, aussi ubuesques soient-elles, il va falloir les financer ! Comment faire ? Eh bien c’est simple ! Au vue de la relance économique qui tarde, du tourisme en berne, il n’y a que le FMI qui le permettra !

Des Municipales pour le FMI

Un troisième festival était espéré! Un troisième souffle, un troisième espoir ! Ces élections municipales qui tardaient à venir et qui se sont déroulées dans la précipitation (en trois semaines), représentaient le troisième son de cloche de l’installation et de l’ancrage profond et dur de la démocratie en Tunisie. On y était presque ! Les images de fierté d’avoir voté se sont fait attendre, très peu de doigt ancrés au lendemain.Bref, ce qui compte c’est se remplir les poches et l’une des conditions demandées par le FMI,c’est le déroulement des municipales. Enfin, aujourd’hui c’est chose faite !

Bleu Raz de marée

Disons-le franchement, les résultats affichés par Sigma Conseil, confortés par l’ISIE montrentbien que le parti islamiste est arrivé en tête. Il est certes suivi par son partenaire adiologique Nida Tounes, mais le reste ce ne sont quedes exceptions par ci, des surprises par là mais la tendanceelle est claire : un raz de marée bleu. Ce qui confirme que Nadha loin des effets trompe l’œil, s’est installé de manière viscérale dans le paysage politique, économique et sociétale en Tunisie.

A vrai dire, Nadha le mérite. C’est un parti structuré. Sur les 450 municipalités, Nahdha a présenté 450 listes avec 100% de succès. Ils ont commencé un an avant la proclamation officielle des dates à former ses troupes. Elle a réussi à mobiliser ses sympathisants à voter et ils ont été au rendez-vous. Elle a même réussi à composer pour laisser de l’espace et de l’oxygène à certains.

Le Parti suprême

L’abstention était record ! On parle de moins de 35% des 65% inscrits seulement ! ce qui fait un taux réeld’environ 20% ! C’est 1 tunisien sur 5 a voté seulement !Sachant qu’environ un tunisien sur 5 est encarté ! Il n’y afinalement que les militants qui ont participé à ces élections ! Autrement dit : des élections de militant pour des militants, avec un peuple politiquementdémissionnaire ! Pourquoi cette majorité, abstentionniste, démissionnaire, réfractaire s’est -elle désintéressée de la chose publique ?

Le peuple est démissionnaire

Depuis 2011, il n’y a eu que des promesses non tenues, des gouvernements successifs qui se relaient les uns après les autres avec des résultats de pire en pire. A part la pratique incestueuse du coursisme, une économie sans réelle relance, une croissance artificielle et aucun sans élan économique ni politique nouveaux! Ce qui a conduit les 11 millions de tunisiens à éviter les débats politiques, à déserter les plateaux démagogiques et à se concentrer sur le foot ! Dieu merci nous serons à Moscou ! J’espère que ça nous sera inspirant !

Aucun vote pour le moment.
S'il vous plaît, attendez...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here