Mashrou3i : Favoriser un environnement des Affaires plus fonctionnel

0
396
Antoine Bureau

Interview avec Antoine Bureau, Coordinateur du projet «Mashrou3i» en Tunisie.

Sa contribution de l’entrepreneuriat à la création d’emplois et à la croissance a été au centre des débat à de nombreuses reprises ces dernières années. Les entreprises à forte croissance ont joué un rôle particulièrement important dans la résorption du chômage. Mais les politiques et les conditions d’encadrement de l’entreprenariat sont des paramètres déterminants pour exercer une influence positive sur l’emploi. Coup de projecteur sur le projet «Mashrou3i» avec son Coordinateur du projet en Tunisie, M. Antoine Bureau. Interview  

Quels sont les objectifs de «Mash­­­­rou3i » et comment ajoute-t-il de la valeur à l’écosystème entre­preneurial tunisien ? 

Le projet «Mashrou3i» contribue direc­tement à la mise en œuvre des politiques et stratégies natio­nales de la Tunisie en faveur de l’entrepreneuriat, du développement des entreprises et de la création d’emplois. Nos interventions participent spécifiquement à la valorisation et au renforcement des compétences clés des jeunes et leurs capacités à entreprendre et à étendre leurs activités, en vue de générer de nouvelles opportunités d’emploi et d’augmenter la compétitivité des entreprises tunisiennes. 

Notre projet sélectionne et accom­pagne chaque année des entrepreneurs dans leurs étapes nécessaires de création d’entreprise, selon un large spectre d’interventions essentielles. A cet effet, nous mobilisons un réseau de coachs d’affaires et d’experts qui interviennent dans les 14 gouvernorats ciblés par le projet. Ce dispositif géré et mis en œuvre par une équipe projet ONUDI dédiée permet d’accompagner et de former les entrepreneurs en phase de démarrage de leur projet, et également soutenir des entreprises existantes dans leur croissance et l’accès à de nouveaux marchés.

Quels avantages offrent le partenariat public-privé sur lequel est basé le projet «Mashrou3i» ?

Le partenariat entre le gouvernement Tunisien, USAID, la fondation HP, la Coopération Italienne et l’ONUDI offre avant tout l’avantage d’unir nos forces pour travailler sur un objectif commun, la création d’emplois en Tunisie. USAID est notre principal donateur qui finance le projet à hauteur de 12,5 millions de dollars depuis 2016. Nos liens intrinsèques avec le gouvernement Tunisien, et particulièrement les ministères de l’Industrie, de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique, de l’Emploi et de la formation professionnelle, et du Développement régional, nous permettent, sur la durée, de renforcer notre collaboration et notre présence dans les régions et de cibler un maximum de jeunes à travers notamment le réseau de l’APII, des centres d’affaires et des autres institutions disposant de représentations régionales, mais aussi des ISETs pour l’intégration du programme HP LIFE au sein du cursus universitaire. 

Comment le projet garantit-il un impact social positif et œuvre-t-il en faveur de l’entrepreneuriat féminin ?

Dans le projet «Mashrou3i», nous mettons un point d’honneur à favoriser l’égalité des sexes en Tunisie, et nous sommes fiers d’annoncer aujourd’hui que sur plus de 4’500 emplois créés depuis 2017, 60% sont détenus par des femmes. Et sur 377 start-ups lancées que nous avons soutenues, 40% sont dirigées par des femmes. Outre, la forte présence des femmes dans le cadre de nos activités, le projet «Mashrou3i» a déjà réalisé à plusieurs reprises des actions dédiées spécifiquement à l’entrepreneuriat féminin et participant ainsi plus largement à l’émancipation des femmes dans le domaine professionnel. A titre d’exemple, nous avons organisé en 2020, dans le cadre de la journée internationale de la Femme, un atelier de formation au networking et au self-leadership auprès d’un groupe de femmes entrepreneures issues des régions intérieures du pays. Cet atelier a suscité une adhésion pro-active et très positive des participantes à leur bénéfice, et leur a permis de renforcer leurs compétences pour réseauter de façon pertinente, plus large et efficace et a été l’opportunité d’échanges dynamiques avec des femmes tunisiennes leaders dans l’écosystème.

L’impact social du projet Mashrou3i résulte de la dynamique entrepreneuriale que nous accompagnons. A travers les avancées de nos bénéficiaires se concrétise un renforcement du tissu économique et social dans les régions. Nous favorisons notamment la création et le développement d’entreprises sociales et solidaires, ainsi que des entreprises dans une démarche privilégiant un impact environnemental positif. A cet effet, plus d’une centaine d’entrepreneurs ont déjà partici­pé à nos formations environnementales et ont été sensibilisés à l’intégration d’un processus de production propre et écologique au sein de leurs activités. 

Comment le projet s’est-il adapté pour répondre à la pandémie de Covid-19 ?

Le projet «Mashrou3i» continue de répondre à l’impact économique de COVID-19 en adaptant et en élargissant ses activités, et en adoptant la technologie numérique pour aider à assurer la durabilité des petites entreprises, des emplois et des moyens de subsistance dans les régions intérieures du pays. «Mashrou3i» a rapidement adapté son approche dès le début de la pandémie. Grâce à notre formation entrepreneuriale en ligne, à l’encadrement des entreprises à distance et à l’assistance technique, nous apportons un soutien ciblé aux entrepreneurs afin qu’ils puissent identifier leurs propres besoins et solutions, et se remettre sur pied. L’entrepreneuriat, le leadership et la détermination des entrepreneurs sont plus que jamais essentiels. Nous encourageons les jeunes et les petites entreprises à innover, à développer des solutions créatives et à trouver de nouveaux modes de fonctionnement pour la phase de reprise et de captation d’opportunités. 

Interview conduite par Hatem TOULGUI

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here