Marouane El Abassi : « La Banque Centrale de Tunisie a toujours œuvré pour la consolidation financière du système bancaire »

0
1154
Marouane Abassi

Marouane El Abassi, Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), a pris part à la conférence « Journées annuelles du Club des Dirigeants de Banques et Établissements des Crédits d’Afrique » qui s’est tenue aujourd’hui, jeudi 9 février 2023, sous le thème « Quelle réglementation bancaire pour les économies africaines ? ».

« La résilience, cheval de bataille de tout régulateur, constitue la pierre angulaire de tout système bancaire sain. », a-t-il déclaré dans une allocution au Président du Club des Dirigeants de Banques et Établissements de Crédit d’Afrique et à la Déléguée Générale du Conseil Bancaire et Financier, à l’ouverture des travaux.

Il a souligné : « A ce titre, la Banque Centrale de Tunisie a toujours œuvré pour la consolidation financière du système bancaire d’une manière quasi ininterrompue avec pour but ultime, l’émergence d’un secteur bancaire plus solide et au service du développement durable. ».

A cette occasion, le gouverneur a passé en revue les actions phares de la BCT depuis 2011 :

« Dans ce cadre, la BCT a œuvré, depuis 2011, pour la mise en place d’une stratégie de modernisation du cadre légal, réglementaire et opérationnel régissant l’exercice de l’activité bancaire en Tunisie. La convergence vers les standards internationaux et la consécration des principes de bonne gouvernance, d’équité concurrentielle et de transparence constituent la ligne directrice de toutes ces réformes, tout en optant pour une approche concertée et graduelle qui tient compte des spécificités du contexte national et de la capacité d’adaptation des banques tunisiennes.

Dans ce processus, l’année 2016 constitue une année charnière qui a marqué l’entrée dans un nouveau palier de réformes à travers la refonte de la loi portant statuts de la BCT qui a consacré l’indépendance de l’Institut d’Émission et a défini de manière claire ses missions fondamentales et ce, outre la refonte de la loi bancaire qui a renforcé le pouvoir de la BCT en matière de supervision bancaire et a mis en place un dispositif de gestion des banques en difficulté.

Sur un autre plan et étant consciente de la nécessité d’asseoir les bases d’une éthique financière et de préserver l’intégrité du système financier, la BCT continue à œuvrer pour le renforcement du dispositif national de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme conformément aux standards internationaux.

Les performances affichées par les banques qui ont fait preuve d’une capacité d’absorption des chocs satisfaisante à la suite de ce train de réformes constituent autant d’acquis nécessaires pour accéder sous peu à d’autres paliers de réformes. ».

Les nouveaux projets de la BCT :

Ainsi, consciente des nouveaux défis auxquels doit faire face le secteur bancaire, la BCT a choisi comme slogan pour son nouveau plan stratégique 2023-2025 « Être une Banque Centrale crédible, résiliente, et innovante, à l’avant-garde des transformations financières, inclusives et durables » et s’est fixé, entre autres objectifs, la totale conformité avec les standards bâlois et les normes IFRS en 2023. Elle a également axé ses orientations à court et moyen termes sur la promotion des moyens et systèmes de paiement en tant que levier pour l’inclusion et la stabilité financière, l’ancrage de la dimension RSE dans la régulation, la gouvernance et les pratiques du système bancaire ainsi que la consolidation de son rôle comme facilitateur et acteur de premier plan dans l’accompagnement des innovations technologiques et financières.

D’ailleurs, la BCT avait déjà montré le cap à travers le lancement de plusieurs initiatives en matière de transformation digitale comme l’implémentation d’une « Sandbox réglementaire » qui permet d’être à l’écoute des Fintechs et de les accompagner dans leurs processus d’innovation. Elle s’apprête actuellement à lancer la « Sandbox Express » ayant pour objectifs, d’une part, de donner aux banques qui ont l’intention de commercialiser des solutions digitales l’opportunité de le faire dans un mode Fast Track adapté aux solutions « compliant » et d’autre part, de permettre à la BCT de s’assurer de la robustesse de ces solutions avant leur lancement.

De même, la BCT entend implémenter une politique d’Open Banking afin de favoriser l’émergence de nouveaux cas d’usage plus attrayants qui profiteraient à toutes les parties prenantes de la chaîne de valeur des services financiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here