MAC SA – Tunisie : « L’année 2021 est à l’unanimité la plus difficile de la décennie »

0
161

L’intermédiaire en bourse « MAC SA », vient de publier aujourd’hui, lundi 10 janvier 2022, son analyse intitulée « Le marché des actions en 2021 et les attentes de 2022 ».

Concernant l’année 2021, « MAC SA » a souligné qu’il s’agit à l’unanimité la plus difficile de la dernière décennie pour le marché des actions en termes de physionomie et non en termes de rendement. 

« Même en 2011, année de la révolution, 2013 et 2015 périodes de fortes tensions politiques et 2020 année de la propagation du covid-19, la situation du marché des actions n’était pas aussi morose. », souligne MAC SA.

Le plus remarquable pour l’année 2021 était la faiblesse des échanges notamment lors des trois derniers mois, une faiblesse qui cache derrière elle un manque d’attrait pour le marché des actions de la part des investisseurs tous types confondus. 

Les raisons sont multiples venant à leur tête le taux d’intérêt élevé sur le marché monétaire créant un effet d’éviction pour des placements à risque. 

Face à la situation économique difficile et le flou politique qui plane sur la Tunisie, les investisseurs locaux se sont orientés plus vers les placements sans risque offrant des taux de rémunération pouvant dépasser les 6.5% en net. De même pour les investisseurs étrangers pour qui la Tunisie est sorti de leur radar d’investissement ces dernières années pour les mêmes raisons citées ci-dessous à savoir une conjoncture économique difficile et une instabilité politique qui les rend frileux, ajouter à ceci les baisses successives de la note souveraine de la Tunisie et l’instabilité du dinar. 

Cette année, le marché des actions sera encore mis à l’épreuve en 2022, notamment dans un environnement macroéconomique encore difficile, un contexte sociopolitique tendu et une explosion mondiale des prix des matières premières mais aussi au niveau des coûts de transport internationaux. Ces facteurs pourraient même impacter, en 2022, les valeurs exportatrices fortement, plébiscitées par les investisseurs.

Néanmoins, la reprise économique mondiale plus particulièrement dans la zone Euro pourrait atténuer l’impact de ces facteurs et accroître la demande.

De plus, l’environnement boursier en 2022 demeure favorable pour les titres de qualité offrant un couple Croissance/Rendement attractif.

Par ailleurs, la loi de finance 2022, prévoit un taux de croissance de 2,6% soit au dessous de la croissance prévue en 2021(2.8%), ce qui reste une hypothèse assez conservatrice, si on tient compte de l’amélioration du niveau de production du phosphate, de la reprise de l’activité du tourisme (si la 5ème vague du COVID19 ne se prolonge pas) et d’une éventuelle meilleure saison agricole (après deux mauvaises années).

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here