Lorenzo Fanara : « Il y a plusieurs raisons qui expliquent la réussite des exportations italiennes en Tunisie »

0
1220
Lorenzo Fanara, ambassadeur d'Italie en Tunisie

Entretien avec son excellence Lorenzo Fanara Ambassadeur d’Italie en Tunisie.

L’Italie est devenue depuis peu le 1er partenaire commercial de la Tunisie, comment expliquer cette performance ? Quelle est la structure des échanges commerciaux entre les deux pays et qu’en est-t -il de la balance commerciale ?

Il y a plusieurs raisons qui expliquent la réussite des exportations italiennes en Tunisie. La première est liée inévitablement à la présence en Tunisie de 800 sociétés italiennes ayant investi ici, qui offrent 63000 emplois et qui achètent en général des machines italiennes. En outre, la coopération italienne a financé ces dernières années plusieurs lignes de crédit au profit des Petites et Moyennes Entreprises tunisiennes, afin d’encourager leurs investissements et leurs achats de machines italiennes. Il n’est donc pas surprenant, qu’à la différence d’autres pays qui exportent sur le marché tunisien, les machines constituent un des éléments fondamentaux de l’export italien. L’autre élément, aussi essentiel pour la croissance de l’économie tunisienne, sont les produits dérivés du pétrole. Si nous ajoutons à tout cela l’amour des tunisiens du Made in Italy, on comprend de suite le pourquoi des performances de ces derniers mois.

Il y a cependant encore un énorme potentiel pour augmenter les exportations dans les deux sens : les italiennes en Tunisie et les tunisiennes en Italie.

Le marché italien est ouvert aux investissements et aux exportations en Tunisie. Les statistiques le prouvent : les exportations tunisiennes vers l’Italie ont augmenté de 16% dans la période allant de janvier à juillet 2018, par rapport à la même période de l’année dernière.

Les rapports bilatéraux couvrent également des domaines importants comme la culture et la recherche scientifique, qu’en est-il du développement des territoires et des régions ?

Dès mon arrivée en Tunisie, j’ai voulu donner une forte impulsion à la diplomatie culturelle et scientifique. Je suis persuadé que la liberté artistique et de recherche est le meilleur antidote contre le fanatisme.

Le Président du Conseil italien a même évoqué, à l’occasion de sa visite à Tunis, le succès de la semaine de l’opéra italien, organisée par l’Ambassade d’Italie.

A côté de cette priorité, nous avons apporté un fort soutien au développement des régions et des municipalités, dans le cadre d’un programme de la coopération italienne à l’appui du processus tunisien de décentralisation. A titre d’exemple, nous avons identifié 31 municipalités tunisiennes auxquelles nous comptons fournir des aides pour la réalisation des infrastructures et une assistance technique pour contribuer à leur fonctionnement. Nous avons aussi élaboré un programme régional pour le développement côtier dans la région de Zarzis, visant à créer davantage de formation et d’emploi.

Comment est géré le dossier migratoire ? 

Le dossier migratoire est géré dans le cadre de l’Accord bilatéral signé en 2011. D’une part, l’Italie a fourni et continue à fournir d’importantes aides techniques à la Tunisie telles que les patrouilleurs. D’autre part, nous nous attendons à ce que la Tunisie, dans le plein respect de sa souveraineté, continue à contrôler ses frontières et accueillir les citoyens tunisiens ayant atteint l’Italie d’une façon irrégulière. Le dialogue entre nos Autorités autour de ce dossier est constant et il est toujours basé sur une approche constructive, dans le cadre d’un excellent niveau des relations bilatérales.

Les visites récentes en Tunisie des Ministres de la Défense, du Vice-président du Conseil et Ministre de l’Intérieur ainsi que du Président du Conseil italiens en sont la preuve.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here