LFC 2021 : Creusement du déficit budgétaire et forte régression de l’investissement public

0
147

La loi de finances complémentaire (LFC) pour l’année 2021 vient d’être publiée au journal officiel de la République tunisienne (JORT), selon le décret-loi n° 2021-3 du 15 novembre 2021.

Le déficit du budget de l’État pour l’exercice 2021 s’est aggravé de 38% pour se situer à 9792 millions de dinars (MD), contre 7094 MD prévus par la loi des finances pour l’année 2021. 

Le budget de l’État est estimé à 55,5 milliards de dinars, contre 52,6 milliards de dinars inscrits au budget de l’État initial au titre de l’année 2021. 

Une forte régression de l’investissement public, passant de 7,4 milliards de dinars inscrits dans le budget initial de l’État, à 4 milliards de dinars prévus dans la loi des finances complémentaire.

Les besoins d’endettement ont augmenté pour atteindre 21,1 milliards de dinars, contre 18,7 milliards de dinars programmés dans le budget initial de l’année 2021.

Les recettes du budget de l’État ont été fixées à 34449 MD contre 33 109 MD dans la loi des finances de 2021.

Concernant les dépenses du budget de l’État, elles seront de l’ordre de 44 241 MD contre 40203 MD prévues par la loi des finances de 2021.

Pour les recettes du budget de l’État elles s’élèvent à un montant total de 34 449 MD répartis en :

  • 30 816 MD pour les recettes fiscales (contre 29825 MD), 
  • 3 103 MD pour les recettes non fiscales (contre2484 MD),
  • 530 MD pour les dons.

Selon les données actualisées de la loi de finances complémentaire de 2021, les ressources des emprunts extérieurs ont diminué (13 015 MD dans la loi des finances de 2021), tandis que les ressources d’emprunts intérieurs ont augmenté (5580 MD).

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here