LET : Appel à réviser la loi électorale au sein du Conseil de l’Instance

0
251
conférence de presse de La Ligue des Electrices Tunisiennes

La Ligue des Electrices Tunisiennes a organisé, vendredi 13 juillet, une conférence de presse au cours de laquelle elle a présenté son Rapport sur l’observation et le déroulement des élections municipales notamment en ce qui concerne la participation et la présence des femmes à ces élections outre la présentation de recommandations qui pourraient servir pour les prochaines élections.

Tout en se félicitant de la participation de la femme aux élections municipales, de sa victoire avec un taux de 47% et de la présence de 800 femmes en tête de liste (soit 30% contre 11% aux élections législatives), la Ligue a déploré la faible investiture de la femme  à la tête des municipalités et regrette que l’on ait pas suffisamment parié sur elle.

En s’appuyant sur le travail de 600 observateurs et observatrices, répartis sur 190 circonscriptions électorales et 480 bureaux de vote, la Ligue a par ailleurs, enregistré des formes de violence basées sur le genre de la part de simples citoyens, de candidats têtes de listes et des députés de l’Assemblée des Représentants du peuple dans plusieurs bureaux de vote (Djerba, Midoun, Tozeur, Gafsa..).

La ligue a condamné la non adoption du principe de parité horizontale, énoncé par la loi électorale, dans plusieurs listes électorales, l’absence des femmes à la têtes des listes indépendantes outre la non adoption du principe de parité horizontale dans les instances régionales qui ne dépasse pas 4%.

La ligue a également noté que près de 3000 femmes des zones rurales n’avaient pas reçu de cartes d’identité nationale, ce qui a constitué un obstacle à leur enregistrement et à leur participation au processus électoral.

La Ligue a présenté un certain nombre de recommandations. Parmi ces recommandations la révision de la loi électorale pour qu’elle soit en conformité avec la loi sur les violences faites aux femmes, d’assurer une présence permanente des femmes dans les listes électorales, d’accorder aux femmes rurales leurs cartes d’identité sans plus tarder et de reprendre l’enregistrement sur les listes électorales dans les plus brefs délais.

La Ligue a appelé la Haute Instance Indépendante pour les Elections (ISIE) à surveiller le respect du principe de parité horizontale et souligné la nécessité pour l’Instance d’adopter elle-même le principe de parité horizontale dans sa composition et dans ses branches régionales.

Aucun vote pour le moment.
S'il vous plaît, attendez...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here