Les taux d’intérêt sur la dette publique frôlent les 10% : Un défi budgétaire majeur pour la Tunisie

0
680

Tunisie Clearing, instance gouvernementale chargée de la conservation des titres, a révélé que les taux d’intérêt appliqués aux prêts accordés à l’État par les banques et certaines institutions financières, telles que les compagnies d’assurance, avoisinent les 10 %.

Pour illustrer cette situation, les crédits sous forme de bons du Trésor avec une échéance d’un an sont octroyés à un taux d’intérêt oscillant entre 9,20% et 9,21%.

En revanche, ceux ayant une échéance de cinq ans voient leur taux d’intérêt s’établir entre 9,84% et 9,86%.

Le taux d’intérêt atteint son sommet à 9,9% pour les crédits sous forme de bons du Trésor à long terme avec une échéance de dix ans.

Il est important de noter que Tunisie Clearing collabore périodiquement avec la Banque Centrale de Tunisie (BCT) et le ministère des Finances pour publier des informations détaillées sur les crédits accordés à l’État, les taux d’intérêt appliqués et les échéanciers de remboursement. Cette transparence vise à informer le public sur la gestion de la dette publique.

Cependant, il est préoccupant de constater que le taux d’intérêt des crédits contractés par l’État auprès des banques et du système financier tunisien est significativement plus élevé que celui appliqué par d’autres pays, comme les États-Unis d’Amérique, où les taux sont nettement plus bas.

Cette disparité contribue à alourdir la charge de remboursement de la dette intérieure de l’État, exerçant ainsi des pressions sur le budget national.

Malgré ces défis, l’objectif déclaré demeure la réduction de la dette publique. Cette intention est confirmée par la présidence de la République. Les données récentes indiquent que l’encours des bons du Trésor à court terme est maintenu dans la fourchette de 8,5 milliards de dinars, tandis que l’encours des obligations assimilables du Trésor à long terme se stabilise autour de 16 milliards de dinars.

Le suivi des taux d’intérêt des bons du Trésor a débuté en décembre 2017, visant à permettre aux prêteurs d’évaluer l’efficacité de leurs financements. Récemment, une nouvelle formule de suivi des intérêts a été adoptée, incluant des tranches de crédits nationaux émises par l’État à des taux d’intérêt variables, comme l’a annoncé Tunisie Clearing dans un communiqué récent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here