Les Etats généraux du livre en langue française dans le monde se tiendront les 23 et 24 septembre à Tunis

0
265
livre en langue française dans le monde

Annoncés dans le Plan pour la langue française et le plurilinguisme présenté par le président de la République française en mars 2018, mis en œuvre à l’initiative du ministère de la Culture, les États généraux du livre en langue française dans le monde se tiendront à Tunis, les 23 et 24 septembre 2021.

Les États généraux seront l’occasion unique de rassembler l’ensemble des acteurs du livre du monde francophone autour des problématiques de l’accès au livre et à la lecture pour tous les publics, du renforcement de la création, la diffusion et la circulation des livres, des œuvres et des auteurs de langue française. Les États généraux présenteront des propositions concrètes, des initiatives ou des programmes s’inscrivant dans la durée, et proposeront des indicateurs pour assurer un suivi dans le temps des actions engagées.

Enfin, ils se feront également l’écho des bouleversements et mutations provoqués par la crise sanitaire internationale sans précédent.

Sous l’impulsion de sa Commissaire générale, Sylvie Marcé, et avec les équipes de l’Institut français, qui en est l’opérateur, l’enjeu des États généraux est de développer l’accès de tous les publics francophones dans le monde, au livre et à la lecture et de lever des freins identifiés à la production, la diffusion et la circulation des œuvres en langue française.

Les États généraux du livre en langue française portent une ambition à la fois politique, économique, culturelle et éducative.

Les principaux objectifs des États généraux sont de :

– Favoriser la diversité de la création intellectuelle et littéraire en langue française

– Contribuer au développement d’un secteur éditorial francophone dynamique, équilibré, et basé sur la coopération et la réciprocité

– Améliorer la circulation des livres, des œuvres et des auteurs de langue française.

– Intégrer les opportunités liées au numérique.

Signe de l’importance de cet événement à l’échelle de la francophonie, une gouvernance multilatérale est mise en place avec un comité de pilotage dans lequel 22 pays sont représentés. Six États ou Gouvernements – la Côte d’Ivoire, la République de Guinée, le Québec, la Confédération Suisse, la Tunisie, la Fédération Wallonie Bruxelles, ainsi que l’Organisation internationale de la Francophonie – se sont associés à la France pour co-organiser l’événement de Tunis, renforçant encore cette dimension multilatérale.

L’événement réunira entre 300 et 400 acteurs du livre du monde entier autour des problématiques du livre en langue française : auteurs, éditeurs, diffuseurs, distributeurs, libraires, acteurs du numérique, bibliothèques, associations ou syndicats professionnels, organismes ou associations soutenant le livre, institutionnels et professionnels, publics et privés.

Près de 800 acteurs du livre dans 43 pays différents ont déjà été sollicités et invités à apporter leur contribution dans la perspective de ces États généraux.

Plus de 200 personnes d’horizons professionnels et géographiques variés ont participé activement aux ateliers professionnels ou participent aux différents groupes de travail.

Au même moment, un Congrès mondial des écrivains de langue française réunira, les 25 et 26 septembre 2021 également à Tunis, sous l’impulsion d’un comité littéraire initié avec Michel Le Bris et coordonné par Leïla Slimani, des écrivains prestigieux de langue française des cinq continents en vue de proposer, dans leur diversité et le respect de leur sensibilité, une vision renouvelée sur l’état de la langue et sa vitalité.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here