Les crédits à la consommation, une catastrophe pour les ménages tunisiens, estime le directeur de l’INC

0
1723
Tarek Ben Jazia, directeur de l’INC

Dans une déclaration accordée aux médias le directeur de l’Institut National de la Consommation, Tarek Ben Jazia, a déclaré que les frais de la rentrée scolaire 2018-2019 ont observé une augmentation de 11 à 24% en comparaison de l’année scolaire précédente. Les ménages tunisiens dépenseront, ainsi, en moyenne dans les 490 dinars, additionnés aux frais d’inscription et d’adhésion à certaines institutions. La rentrée scolaire pour un élève en première année primaire coûtera environ 112 dinars tandis qu’elle s’élève à 164 dinars pour un élève en baccalauréat. En fonction de ces éléments, le directeur de l’INC affirme que l’endettement des foyers tunisiens s’est multiplié ces dernières années. Le montant total des crédits bancaires accordés aux familles tunisiennes avoisine, ainsi, les 24 millions de dinars. Il estime que les crédits à la consommation, malgré leur participation à la dynamisation de l’économie, représentent une catastrophe pour les ménages tunisiens.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here