Le travail décent et l’autonomisation économique, sont les principales revendications de la femme rurale à Jendouba 

0
376

Dans le cadre des activités programmées pour la campagne de sensibilisation à la promotion du travail décent, visant à favoriser l’autonomisation économique des femmes rurales et de leurs employeurs en Tunisie, et dans le contexte du Programme conjoint pour accélérer les progrès vers l’autonomisation économique des femmes rurales (JP RWEE), l’ONU Femmes a organisé, le lundi 1er juillet 2024, le premier atelier de formation dans le gouvernorat de Jendouba, aux locaux de la GDA Al Baraka à Tbainia -Aïn Draham. Cet atelier a réuni des femmes rurales travaillant dans le secteur agricole, leurs employeurs ainsi que des représentants des associations agricoles féminines de la région.

Mme Nadya Touzri, coordinatrice générale du projet à l’ONU Femmes, a souligné l’importance pour les femmes agricultrices et les employeurs de diriger cette campagne de sensibilisation, afin de faire connaître leur rôle et leur place dans l’économie nationale, ainsi que leur droit à un travail décent.

L’atelier a abordé les principes fondamentaux du travail décent et les droits sociaux et économiques, en mettant l’accent sur la création d’emplois de qualité et l’autonomisation économique et sociale. Les participantes ont évoqué des défis majeurs tels que la commercialisation des produits agricoles artisanaux, l’accès aux ressources naturelles et forestières de la région, l’accès à l’information, la lutte contre le changement climatique, le manque d’infrastructures pour les organisations et associations, et la bureaucratie. Elles ont également exprimé le besoin de soutien de la part des différents acteurs pour améliorer leurs conditions de travail et soutenir les associations de développement agricole féminines en créant une structure de supervision.

Dans le même cadre, un prochain atelier se tiendra le 5 juillet 2024 à Kairouan, à la maison des jeunes, Route de Sess et réunira un nouveau groupe de participants déterminés à poursuivre le dialogue sur l’amélioration des conditions de travail des femmes rurales et de leurs employeurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here