Le projet Mobi-tre a permis la création de 367 emplois en Tunisie

0
1042

Dans un effort conjoint entre le ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS), le projet Mobi-tre a accompli un véritable tour de force lors de sa première phase.

Le projet Mobi-tre est une initiative stratégique visant à encourager les Tunisiens à l’étranger à créer des projets en partenariat avec les résidents locaux de leur région d’origine. L’objectif ultime est de contribuer à la création de richesse et à la promotion d’emplois décents dans les régions du nord-ouest, du sud-est et dans les zones où le taux de chômage est en augmentation.

Ce projet novateur, soutenu par un financement de 2 millions d’euros de l’ACIS, a permis la réalisation de 56 projets économiques diversifiés, couvrant les secteurs de l’industrie, de l’agriculture, des services et de l’artisanat, tout en générant la création de 367 emplois.

La première phase du projet a été marquée par une répartition géographique, avec 17 projets mis en œuvre à Médenine, 8 à Jendouba, 7 à Tataouine, 5 au Kef, et d’autres projets disséminés dans les gouvernorats de Gafsa, Siliana, Tozeur, Bizerte, Kairouan, Mahdia, Sfax, Zaghouan et Béja.

Une statistique particulièrement encourageante est que 40 % de ces projets ont été dirigés par des femmes, contribuant ainsi à l’autonomisation économique des femmes dans diverses régions du pays.

Lors d’une réunion du comité directeur du projet Mobi-tre, Abdelkader Jammali, chef de cabinet du ministre de l’Emploi, a souligné la nécessité d’intégrer davantage les diplômés de l’enseignement supérieur et des centres de formation dans le marché du travail.

Chaque année, la Tunisie forme près de 90 000 diplômés, ce qui rend impératif de créer plus d’opportunités d’emploi. Le ministère s’est fixé l’objectif ambitieux de créer près de 125 000 opportunités d’emploi d’ici 2024, en mettant l’accent sur des contrats, des étapes et des programmes soutenus par le Fonds National de l’Emploi. Pour réaliser cette vision, une enveloppe de 40 millions de dinars sera mobilisée en 2024 pour stimuler l’initiative privée et collective, contribuant ainsi à la création de richesse et d’emplois dans diverses régions.

L’ambassadeur d’Italie en Tunisie, Fabrizio Saggio, a félicité l’avancement des projets de coopération entre l’Italie et le ministère de l’Emploi. Il a souligné l’importance de mettre en adéquation les compétences des travailleurs avec les besoins du marché de l’emploi, garantissant ainsi une meilleure correspondance entre l’offre et la demande sur le marché du travail.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here