Le projet de phosphate de Chaketma en Tunisie, une nouvelle opportunité en or

0
1385

« CREAMER MEDIA REPORTER – Mining Weekly », première source d’actualités hebdomadaires sur les développements miniers dans l’industrie la plus importante d’Afrique, a publié aujourd’hui, vendredi 9 décembre 2022, les résultats d’une étude sur le projet de phosphate de Chaketma, en Tunisie.

Selon le média, ce projet pourrait produire 1,5 million de tonnes par an de phosphate concentré de haute qualité sur une durée de 46 ans.

PhosCo qui détient une participation de 50,99 % dans le projet de phosphate de Chaketma, a fait savoir que cette étude avait révélé que le projet avait le potentiel de produire 128 millions de tonnes à 19,9% de pentoxyde de phosphore au cours de la durée de vie de sa mine.

Au total, le projet nécessitera un investissement en capital de 170 millions de dollars et pourrait générer des revenus d’environ 10,1 milliards de dollars, sur la base d’un prix du phosphate de 150 $/t franco à bord.

L’étude de cadrage a estimé une valeur actualisée nette après impôt de 657 millions de dollars et un taux de rendement interne de 54 %, avec une période de récupération de 1,5 an.

Taz Aldaoud, directeur général de PhosCo a déclaré « Les résultats de l’étude de cadrage du projet de phosphate de Chaketma sont à couper le souffle. Les solides aspects économiques du projet confirment le potentiel de générer d’excellents rendements financiers sur une longue durée de vie de la mine de 46 ans. Les dépenses en capital de 170 millions de dollars seront remboursées en seulement 1,5 ans ».
« PhosCo a opté pour le prix de 150 $/t pour calculer une valeur actuelle nette après impôt de 657 millions de dollars. À titre de comparaison, la Banque mondiale a récemment annoncé un prix du phosphate naturel de 300 $/t. Ces résultats confirment que le projet de phosphate de Chaketma est vraiment de classe mondiale, mais le travail ne s’est pas arrêté là, notre équipe technique identifiant plusieurs opportunités pour optimiser encore plus les paramètres du projet », a-t-il poursuivi.
« Le développement de Chaketma apportera des avantages majeurs à la Tunisie et à sa population. Le projet progresse également à un moment crucial, compte tenu des préoccupations mondiales croissantes concernant la sécurité alimentaire. L’étude de cadrage étant maintenant terminée, la société se réjouit de commencer une étude de faisabilité bancable et de poursuivre les discussions avec le gouvernement tunisien et les banques de développement et commerciales. » a conclu le responsable.

Le permis de Chaketma est situé à 210 km au sud-ouest de Tunis, à seulement 35 km de la tête de ligne la plus proche qui se connecte au port de Goulette/Rades pour l’exportation. L’essentiel du phosphate est situé à la base d’une unité calcaire massive proche du sommet d’un haut plateau segmenté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here